En ligne (connectés) : 0 24

Promotion des langues maternelles en Guinée : « Nos langues ont été abandonnées au profit des langues étrangères » (Dr Mamadou Sounoussy Diallo)

dr-sounoussy

Le constat révèle que de nombreux guinéens vivants surtout dans les villes, laissent de plus en plus la langue de leurs ancêtres pour épouser celle des autres, notamment le Français, l'anglais, l'espagnol etc... Une situation préoccupante pour les Promoteurs de langues maternelles en Guinée.

De nos jours, plusieurs sont ces guinéens qui ignorent presque tout de la langue de leurs géniteurs, selon Dr Mamadou Sounoussy Diallo
Promoteur des langues maternelles qui, au cours d'un entretien accordé à 224infos,  soutient que les guinéens ont « Abandonné leurs langues au profit de langues étrangères» qui pour lui, constituent notre première identité.

« Les langues maternelles sont aujourd’hui abandonnées; Sont aujourd’hui en perte de vitesse. Les langues maternelles constituent le levier le plus important de notre développement; constituent la base de notre identité » a-t-il déploré.

Poursuivant, ce Promoteur de langues maternelles donne les raisons de leur engagement dans cette lutte pour promouvoir les maternelles.

« Conscient de ces facteurs, nous promoteurs de langues maternelles sommes associes pour pouvoir porter la voix de langues maternelle auprès des autorités de la transition. Nous sommes allés plus loin en rencontrant des instances ou bien des structures que l’Etat a mis en place qui sont chargés à faire la promotion des langues maternelle (…). Tout passe par les langues maternelles. Si vous voulez que les populations se comprennent, il faudrait valoriser d’abord leurs langues. Personne ne peut être à l’aise sinon que dans sa langue maternelle. Et à chaque fois que vous faites allusion, vous  parlez dans une autre langue, vous travaillez avec une autre langue, vous êtes en train de développer la culture et les valeurs identitaire de cette société ou la société à laquelle ces langues sont utilisées. (…)  Quand vous prenez la Suisse qui a au moins cinq langues ou ce petit Etat de Luxemburg qui a ses langues ou plus de deux langues enseignées, pourquoi pas les nôtres ? Nos langues ont été abandonnées au profit des langues étrangères. Donc, nous nous avons trouvé que nous ne pouvons pas rester indifférent face à cette réalité et c’est pourquoi nous avons dit, il faut qu’on mette cette coalition en place pour promouvoir les langues maternelles. La société guinéenne aujourd’hui, bon nombre de ces langues guinéennes sont entrain de disparaitre à petit feu. Quand vous prenez le baga aujourd’hui, beaucoup des variantes du baga ont disparues (…) » a-t-il lancé.

L'abandon des langues maternelles n'est pas sans inconvénients a fait savoir Dr Mamadou Sounoussy Diallo qui explique qu'abandonner sa langue,

« c’est nier sa culture, son identité et devenir étranger chez soi »

d'où son cris de cœur à l'endroit des autorités guinéennes de sauver cette partie importante du pays, avant qu'il ne soit trop tard.

 

Kadiatou Barry pour 224infos


A propos de l'auteur :

224infos