En ligne (connectés) : 0 64

Maison centrale /Coronavirus : l’avocat de Toumba craint pour la santé de son client

Toumba-Diakite

Le militaire guinéen Aboubacar Sidiki Diakité  arrêté en 2016 à Dakar continue toujours de croupir en prison à la maison centrale de Conakry en attendant l’ouverture du procès sur le massacre du 28 septembre 2009 affaire dans lequel il est cité.

L’ancien aide de camp de Dadis Camara, est soupçonné d’être derrière le massacre perpétré dans le stade de Conakry, où environ 157 personnes  ont perdu la vie.

L’avocat de Toumba Diakité a exprimé toute son inquiétude face à l’état de santé de son client chez nos confrères de la radio Nostalgie dans l’émission  africa 2015.

«  Le cas de Toumba constitue pour nous une préoccupation majeure. Un dossier dans le quel l’avocat et son client n'ont plus d’interlocuteur. L’inculpé est stigmatisé, discriminé et marginalisé voir méprisé et surtout l’insouciance du ministre de la justice pour tout soin face à la santé de l'homme » a déploré maître Paul Yomba.

Pour maitre Paul Yomba, L'Etat guinéen cherche à sacrifier la vie de Toumba Diakité

«Toumba est privé de soins avec un refus du gouvernement de le situer sur son sort ou de renouveler le mandat de dépôt. Toumba souffre d’une  hernie de la ligne blanche. Avec la montée fulgurante du nombre de cas confirmés de Covid-19 à la maison centrale si par malheur, il est infecté il ne pourra pas résister vu qu’il est très affaibli par sa maladie », a expliqué l’avocat.

Pour l’heure, Toumba doit encore attendre en prison. Car aucune date n’a été fixée pour l’ouverture du procès du massacre du 28 septembre.

Mamadou Samba Barry


A propos de l'auteur :

224infos