En ligne (connectés) : 0 30

Maison centrale de Guinée : le ministre Charles W. annonce une rénovation complète

Ministre-Charles Le garde des sceaux, Alphonse Charles Wright a rendu visite aux détenus de la maison centrale de Conakry le jeudi, 15 décembre 2022.

Au cours de cette rencontre, le ministre de la justice et des droits de l’homme a échangé avec les responsables de l’administration pénitentiaire sur les perspectives de son département dans les jours qui suivent. Dans le même sillage, le ministre a annoncé le démarrage des travaux de rénovation de cette maison carcérale.

« Monsieur le président de la transition a pris l’engagement de procéder à la rénovation totale de la maison centrale. Parce qu’il a estimé que les questions de droit de l’homme ont un lien particulier avec les questions de détention», a-t-il annoncé.

Selon le ministre,

« cette grande opération n’est pas sens un enjeu sécuritaire, il faudrait que vous soyez très vigilant. Parce qu’il faut d’abord venir vous dire de vous préparer avant que les travaux ne débutent.»

Cependant, le ministre de la justice œuvre en ce jour afin d’établir l’équité entre les détenus de la maison centrale de Coronthie.

« Le président tient à ce que tous les détenus qui sont là, quelle que soit la nature du crime, quel que soit ce qu’on les reproche, que leur droit entant que détenus doit être respecté ». Projette-t-il.

Cependant, il déplore la façon dont les informations de cette maison de sûreté sont diffusées dans les différents médias de la place.

« 2ème chose, c’est par rapport à la façon dont l’information de santé des détenus est distillée dans la presse. J’ai tenu à ce que la presse soit là ce matin, parce que la presse est un maillon incontournable en matière d’information. J’ai toujours dit que l’information, quand elle est manipulée, peut être sujet à confusion, à polémique. Comme dire: tel est gravement malade, on l’a évacué […] Je me demande si c’est les gens qui appellent la presse pour faire la surenchère, alors que toute question de santé est d’abord une question d’intimité », a ajouté le ministre pour finir.

Mayimbé Cissé pour 224infos


A propos de l'auteur :

224infos