En ligne (connectés) : 0 39

Liberté provisoire de Foniké et cie: les avocats haussent le ton.

Fonike-Mangue

Après 9 mois de détention dans l’affaire Finoké et cie, les lignes commencent à bouger de ce côté.Ce Lundi 08 Mai, la date du jugement des activistes Ibrahim Diallo, Foniké et Billo Bah vient d’être annoncée pour ce 16 mai 2023.
Peu après, le collectif des avocats de ces activistes s’est fendu d’une déclaration dans laquelle il exprime son regret lié à la condition liée à la liberté conditionnelle offerte au détenus soutenu par l’arrêt des activités de ces derniers. Déclaration !

Le COLLECTIF DES AVOCATS CHARGES DE LA DEFENSE DE MESSIEURS OUMAR SYLLA ALIAS FONIKE MANGUE ET DEUX AUTRES

Dans la soirée du lundi, 08 mai 2023, le Collectif des Avocats a appris avec surprise que Messieurs Oumar SYLLA alias Foniké Mangue, Ibrahima DIALLO et Mamadou Billo BAH ont reçu la visite des chefs religieux accompagnés par le Secrétaire Général chargé des Affaires Religieuses;

La délégation des chefs religieux était composée d'Elhadj Mamadou Saliou CAMARA, Mon seigneur Vincent KOULIBALY et Monsieur Jacques BOSTON;

Ladite délégation était porteuse du message selon lequel le Gouvernement a accédé à la demande de mise en liberté sous contrôle judiciaire des détenus contre la garantie dorénavant de non poursuite de leur combat citoyen, notamment, l'organisation des manifestations pacifiques;

En réponse, nos clients sont désagréablement surpris d'apprendre qu'en lieu et place des cours et tribunaux, c'est le Gouvernement qui accorde la liberté sous contrôle judiciaire d'une part;

Les mis en cause se demandent bien, si la Justice est encore la boussole jadis applaudie ?Et que la renonciation à leur légitime combat citoyen pour l'encrage de la démocratie, la primauté de l'état de droit soient la condition de sine quoi nome de leur remise en liberté sous contrôle judiciaire d'autre part;

Pourtant, les mis en cause estiment que c'est bien leur combat citoyen, les nombreux sacrifices consentis, le don de soi qui ont abouti au changement intervenu le 05 septembre 2021 ;

En tout état de cause, Messieurs Oumar SYLLA alias Foniké Manguè, Ibrahima DIALLO et Mamadou Billo BAH rejettent toute offre de libération sous contrôle judiciaire et tout engagement de renonciation à leur combat citoyen;

Conséquemment, ils exigent l'ouverture immédiate de leur procès devant le Tribunal de Première Instance de Dixinn, à défaut leur remise en liberté, ce, en attendant la suite de la procédure.


A propos de l'auteur :

224infos