En ligne (connectés) : 0 35

Procès des leaders du FNDC ouvert ce jeudi 8 juin «non, Je ne reconnais pas les faits, je n’ai rien à dire. » déclare l'activiste Foniké Menguè

proces-fndc-fonike-mengue

Comme annoncé, le procès des leaders du Front National pour La Défense de la Constitution (FNDC) a été ouvert ce jeudi 8 juin 2022 au tribunal de Dixinn délocalisé à la cour d’appel de Conakry.

Reproché de coups et blessures , entraves à la liberté de circulation et bris de biens publics et privés, Ibrahima Diallo responsable des opérations du FNDC a rejeté toutes les accusations à son encontre en ces termes:

«non, Je ne reconnais pas les faits, je n’ai rien à dire. » déclare l’activiste de la barre.

proces-fndc-8juin-ibrahima

A cette occasion, il est plutôt revenu sur la circonstance de son arrestation.

« Le matin du 30 juin 2022 j’ai été informé par une source que je dois être arrêté c’est ainsi j’ai informé mon avocat de voir le procureur afin de prendre les mesures nécessaires pour mon arrestation.  Les agents ont débarqué avec des armes de guerre, ils m’ont dit qu’ils étaient là pour m’arrêter c’est ainsi j’ai appelé mon avocat ils ont échangé. Ainsi, il (Avocat ndlr) lui a confié que c’est le directeur de la DPJ qui leur a ordonné de procéder à mon arrestation (…) Je précise que notre arrestation a été illégale neuf (9) mois sans procès, chose qui est illégale » déplore Ibrahima Diallo à la barre.

Nous y reviendrons…

Mariame Cisse pour 224Infos


A propos de l'auteur :

224infos