En ligne (connectés) : 0 15

Violences à Léro : Plus de 50 personnes arrêtées et incarcérées dans la maison centrale de Kankan

kankan-procureur-justice

Dans la préfecture de Siguiri, précisément à Léro, une localité minière agitée par des récentes manifestations aboutit à une vague d'arrestations des manifestants opposés à une société minière locale, des militaires lourdement armés ont semé la terreur dans zone aurifère.

Le résultat, plus de cinquante individus ont été appréhendés et incarcérés dans la maison centrale de Kankan, chef-lieu de la région.

Interrogé par notre correspondant régional basé dans la savane guinéenne, le procureur de la République près le tribunal de première instance de Kankan, Marawane Baladé, a confirmé cette information après avoir rencontré les détenus à la maison centrale.

« En visitant la maison carcérale, j'ai pu observer ce groupe de détenus venant de Siguiri, plus précisément de Léro, transférés ici à la maison centrale de Kankan. Ils sont au nombre d'une cinquantaine », a déclaré le procureur.

Poursuivant son allocution, l'empereur des poursuites ajoute.

« Ce transfert de détenus a été effectué avec l'approbation des autorités judiciaires de Siguiri. Les raisons de cette mesure sont multiples, notamment pour améliorer leurs conditions de détention, garantir leur sécurité et réduire les risques d'évasion, ce qui pourrait mettre leur vie en danger. »

Il faut ajouter que, le sort de ces détenus et les implications des troubles à Léro continuent de susciter l'inquiétude dans la région.

Facely Sanoh pour 224infos


A propos de l'auteur :

224infos