En ligne (connectés) : 0 47

Durée de la transition au Mali : « le médiateur de la CEDEAO poursuivra les échanges avec les autorités du Mali, en vue de parvenir à un chronogramme mutuellement acceptable » (communiqué)

la-cedeao

 

Ce mardi 07 juin 2022, la CEDEAO a réagi suite à la décision de l'homme fort du Mali indiquant que :

« La durée de la transition est fixée à 24 mois pour compter du 26 mars conformément à l'article 22 de la Loi N°2022-001 portant révision de la charte de la transition ».

C'est dans un décret publié le 06 juin dernier que le chef de la junte malienne au pouvoir, le colonel Assimi Goita, a annoncé la durée de la transition qu'elle fixe à 24 mois soit deux ans, avant de rendre le pouvoir aux civiles.

À travers un communiqué de presse rendu public ce 07 juin, la communauté économique des États de l'Afrique de l’Ouest, dit prendre

« Acte de la signature, lundi 06 juin 2022, par les autorités maliennes, d'un décret prolongeant de 24 mois la période de transition dans le pays ».

Poursuivant, la CEDEAO affirme néanmoins regretter que

« Cette décision ait été prise à un moment où les négociations se déroulent encore, en vue d'obtenir un consensus ».

Plus loin, la communauté économique des États de l'Afrique de l'ouest annonce :

« Le médiateur de la CEDEAO poursuivra les échanges avec les autorités du Mali, en vue de parvenir à un chronogramme mutuellement acceptable de transition, permettant d'assurer un soutien de la CEDEAO ». Souligne, l'organisation ouest africaine qui avait infligé au Mali des sanctions sévères après le coup d’Etat militaire en août dernier.

 

Ci-dessous, le ccommuniqué de la CEDEAO

 

le-communique-de-la-cedeao

 

 

 

Kadiatou Barry pour 224infos


A propos de l'auteur :

224infos