En ligne (connectés) : 0 23

HAC/Boubacar Yacine Diallo interpelle les patrons de presse : Je souhaite donc que les patrons de presse se soucient de l’amélioration des conditions de travail et de vie des journalistes

Boubacar-yacine

La Haute autorité de la communication a procédé ce jeudi 29 juillet à la distribution de chèques aux médias privés de la subvention de l’année 2020.

La dite cérémonie s’est déroulée dans la salle du 25 Août de l’institution en présence de certains médias audiovisuels, des journaux, mais également de la presse en ligne.

Une occasion qu’a mis à profit le président de cette institution chargée de réguler les médias en Guinée d'interpeller les patrons de presse qui s’apprêtent à recevoir les chèques à penser à améliorer les conditions de vie et de travail des journalistes au sein de leur rédaction.

« Je voudrais solliciter des patrons de presse de veiller aux travailleurs, parce que cette subvention est un appoint contrairement à ce que beaucoup pensent. Elle ne vient pas remplacer les recettes que les médias doivent pouvoir accumuler. Les médias doivent vivre de leur recette publicitaires, promotionnelles… la subvention n’est qu’un appoint ; mais souvent, on a l’impression que pour certains organes, s’il n'y a pas de subvention, ils disparaissent tout simplement, ce n’est pas la bonne pratique. Et je souhaite donc que les patrons de presse se soucient de l’amélioration des conditions de travail et de vie des journalistes toutes les fois qu’ils bénéficient de la subvention. Parce qu’un organe fonctionne que s’il ya des journalistes et des techniciens. Sinon, l’organe se résumerait à son propriétaire et il disparaitrait ». a-t-il déclaré.

Moussa Timak, depuis la HAC pour 224.infos


A propos de l'auteur :

224infos