En ligne (connectés) : 0 74

Krysecu Guinée offre une formation gratuite en cybersécurité aux organes de presse guinéens

formation-en-cybersecurite

 

la presse guinéenne afin de se protéger contre la cybercriminalité en Guinée, tel était l’objectif d’un atelier de formation des journalistes, qui a été gratuitement offert ce mercredi 8 juin à Conakry par krysecu Guinée, une entreprise spécialisée dans la cybersécurité. Plusieurs journalistes de différents organes de presse ont participé à l’atelier.

La cybersécurité est un ensemble des moyens utilisés pour assurer la protection et l'intégrité des données, sensibles ou non, au sein d'une infrastructure numérique, ou des métiers des systèmes d'information. D’où cet atelier qui aborde la question, son importance et les moyens disponibles pour lutter contre la cybercriminalité.

laurent-treillard-formateur

« L’atelier en cybersécurité avait pour objectif de sensibiliser les organes de presse sur la protection de leurs données, la protection des informations et leurs indiqués des astuces pour savoir comment se protéger, que ça soit avec leurs téléphones portables ou avec leurs ordinateurs ». Explique le formateur Laurent treillard consultant cybersécurité

Mariam Kanté est l’une des journalistes bénéficiaires de cette formation. Au sortir, elle dit avoir beaucoup appris.

mariame-kante

« En dehors du métier du journaliste je suis aussi une utilisatrice des réseaux sociaux, et qui parle des réseaux sociaux parle de l’exposition aussi. Dans le métier je crois que nous avons été outillés sur la préservation et sur la vie numérique, parce que par exemple moi qui travaille pour un site, souvent je vois beaucoup de liens dont je suis obligée de lire, mais je n’étais pas rassurée que j’étais exposée disons à des pratiques malsaines qui se répercuterons sur moi. Donc, je crois que cet atelier a une grande importance et voilà dans la pratique j’espère, je saurai aussi me protéger et me mettre à l’abri des hackers dans la vie professionnelle, surtout les réseaux sociaux. Si nous constatons le réseau social le plus utilisé en Guinée c’est Facebook et les journalistes sont aussi parmi les victimes, parce qu’avec les hackers, il suffit que vous ayez une grande audience de la renommée et qu’ils viennent mettre le désarroi. La préservation de la vie numérique je pense c’est une grande préoccupation pour nous qui sommes censés véhiculer des informations vérifiées et vérifiables» Mariam Kanté journaliste salue l’initiative.

La protection des données est une obligation pour tous les utilisateurs des appareils connectés. Les menaces qui existent sur Internet peuvent mettre en danger la sécurité des systèmes, des informations, des logiciels et surtout des données. Cependant, les internautes ne sont pas souvent conscients des dangers qui existent sur le Web. c’est dans cet état d’esprit que cette journaliste invite ses confrères à protéger leurs espaces numériques.

« Le message que j’ai à passer à mes confrères journalistes, c’est de veiller sur leurs vies électroniques. Par exemple moi personnellement j’utilise le même mot de passe pour Facebook ,Twitter , bref tous les réseaux que j’utilise mais au cours de la formation j’ai compris que j’étais vraiment passée à côté et donc au cours de la formation, dès que je comprenais que j’étais face à une menace j’étais obligée pendant la formation même de modifier le mot de passe, mon adresse e-mail des réseaux que j’utilise juste pour me préserver même si on ne peut pas se mettre à l’abri indéfiniment des menaces sur l’électronique ». Invite-t-elle

Pour Permettre aux hommes de médias guinéens d’être vigilant sur les réseaux sociaux et de se protéger par rapport aux actions malveillantes via internet, Laurent treillard propose quelques pistes de solutions sur la cybersécurité.

laurent-treillard-formateur

« On peut vous proposer des modules de sensibilisation un peu plus poussés par rapport à votre secteur d’activité, également on a des licences de logiciels antivirus qui vous permettent d’analyser les liens web malveillants et on a des équipements informatiques notamment des clés USB qui sont chiffrées au niveau matériel, qui vous permettent de vous assurer la confidentialité de votre support » propose Laurent Treillard

En Guinée depuis 2 ans maintenant, krysecu offre des formations gratuites afin de lutter contre le cyber harcèlement. Selon Laurent treillard, d’autres formations qui visent différentes entités seront organisées dans les prochains mois à Conakry.

Maïmouna kanome Camara pour 224infos


A propos de l'auteur :

224infos