En ligne (connectés) : 0 20

Déclaration du SPPG : « (...) Marouane a été physiquement agressé par 2 compagnons du Président du bloc libéral »

sppg-congres

Depuis l'agression physique et verbale dont a été victime Habib Marouane Camara le lundi 19 septembre 2022 après l'émission  « On refait le monde » sur Djoma medias, le bureau  exécutif du syndicat  des professionnels de la presse de Guinée travaille sur le dossier.

Après une enquête minutieusement menée, il est clairement établi que Marouane a été physiquement agressé par 2 compagnons du Président du bloc libéral devant ce dernier, et son téléphone endommagé. Très malheureusement, au lieu d'agir pour dissuader ses compagnons dans leur ignoble aventure, le leader du BL Faya Millimouno, a plutôt haussé le ton contre Marouane, se rendant ainsi coupable lui aussi, d'agression verbale à l'encontre du journaliste dont le seul crime a été celui de poser des questions et exprimer des opinions pendant l'émission qui avait pour invité, le président du bloc libéral. En plus de la réunion virtuelle que nous avons eue sur cette atteinte grave à la liberté de la presse, le bureau exécutif  du SPPG va encore se retrouver ce week-end, cette fois-ci en présentiel. Parmi les sujets à aborder, l'agression physique et verbale contre Habib Marouane avec qui le Général PENDESSA échange régulièrement depuis le début de cette affaire.

En attendant la tenue de cette 2e réunion, le SPPG condamne fermement l'attitude rétrograde inacceptable du BL et prévient qu'en cas d'action judiciaire, le syndicat se constituera partie civile derrière Habib Marouane Camara qui est un journaliste régulièrement syndiqué sous la couverture du SPPG.

D'ici la mise en mouvement éventuelle de la machine judiciaire, le SPPG exige le remboursement du téléphone de Habib Marouane que ses agresseurs ont endommagé par le fait de violents coups qu'ils lui ont administrés pendant cette barbarie étrangère à tout combat politique civilisé .

 

#Vive_Le_SPPG!

#Vive_la_liberté_de_la_press!

#Camarades_Salut!

 

Conakry, le 22 septembre 2022


A propos de l'auteur :

224infos