En ligne (connectés) : 0 36

Sit-in : des activistes de la société civile réclament justice pour Diaraye Sow 16 ans, violée et assassinée

Sit-en-1

Des acteurs de la société civile guinéenne ont organisé un sit-in ce mercredi, 14 octobre 2020 devant le ministère de la justice pour réclamer justice pour la jeune fille de 16 ans Diaraye Sow violée puis assassinée dans la commune de Dubréka.

C'est une histoire qui continue de créer consternation et amertume sur les réseaux sociaux. Des acteurs de la société civile ont décidé d'interpeller les autorités afin que  justice soit rendue pour la jeune fille Diaraye Sow. Cette fille de 16ans a été violée et assassinée il y a quelques semaines. Depuis là aucune enquête n'a été engagée pour tenter de retrouver les ou le (s) coupable (s). Une situation intolérable pour ces acteurs de la société civile.

«C'est inacceptable qu'une fille soit violée, assassinée, découpée et pire enterrée sans la présence d'une famille et cela se passe inaperçue. Donc nous sommes là pour alerter le ministre et de se saisir de ce dossier pour instruire le tribunal de première instance de Dubréka, car le quartier dans lequel le corps a été retrouvé relève de Dubréka, de diligenter une enquête », dit Diariatou Diallo, membre du comité d'organisation du sit-in.

Le ministre de la justice et garde des sceaux a pris l'engagement que la lumière sera faite sur ce cas même s'il doit arborer à nouveau la robe d'avocat.

«Ensemble nous allons travailler pour connaitre le ou les coupables. S'il faut que je porte à nouveau la robe pour que lumière soit faite sur les circonstances de la mort de Diaraye je le ferai », a déclaré le ministre de la justice Mory Doumbouya.

Il faut signaler que ces activistes étaient munis des pancartes sur lesquelles ont pouvait lire  ''justice pour diaraye''; ''je suis Diaraye Sow''.

N'Famoussa Siby


A propos de l'auteur :

224infos