En ligne (connectés) : 0 26

Oumou Kadé Soumah, présidente de la NGP : « Badra Koné est perturbé dans la tête »

Oumou-Kade-Soumah

L'épisode Badra Koné-NGP est loin de connaître son épilogue. Alors que la formation politique de l'ex président du mouvement tenait une conférence de presse aujourd'hui, l'actuelle présidente a fait savoir que le chapitre Badra Koné était clos définitivement.

Pour Oumou Kadé Soumah, président du mouvement Nouvelle Génération Politique, il ne sert à rien de parler à chaque fois de Badra Koné qui n'est plus des leurs, désormais.

«Nous, on a dit et on le réitère aujourd'hui, le chapitre de la présidence de Badra Koné est clos. Nous n'allons pas revenir là-dessus parce que nous allons perdre le temps. Nous n'avons pas le temps de revenir là-dessus parce qu'on n'a pas le temps de faire la mamaya et que nous, nous sommes là pour la paix. Nous souhaitons l'apaisement dans ce pays. Nous voulons que les grèves s'arrêtent », a fait comprendre Oumou Kadé. Selon elle, parler de Badra Koné n'a pas de sens car eux, ils se battent pour la paix.

Parlant du congrès que prévoit de tenir l'ex président dimanche, la présidente déclare qu'il le fera seul.

«Il veut faire son congrès? Qu'il fasse son congrès dans sa tête. Il est perturbé? Qu'il cherche ça seul. Nous on n'a pas le temps de rentrer dans un débat quelconque avec Badra Koné. Qu'il continue son congrès. Il est débarqué, il n'est pas président de la NGP, il n'a rien qui prouve que c'est lui le président. Jusqu'aujourd'hui je suis la seule présidente de la NGG », a martelé la présidente de la NGP.

Pour Kandas Keita, vice-président, la porte reste toujours ouverte à l'ex président.

«La porte lui est élargie ouverte s'il veut rejoindre le mouvement en étant membre. Nous, nous sommes des rassembleurs. Nous allons l'accepter et peut être lui proposer quelques postes. Mais je pense qu'il faudrait se focaliser aujourd'hui sur l'essentiel », a expliqué Kandas Keita.

Elisabeth Zézé Guilavogui


A propos de l'auteur :

224infos