En ligne (connectés) : 0 28

Accident de circulation routière: Les motards accusent la police routière de Conakry « c'est eux même qui sont à la base des accidents de la circulation»

cause-des-accidents-circulatio

Dans la capitale ,comme à l'intérieur du pays dans les villes , les problèmes aux quels sont souvent confrontés les usagers de la route sont: tracasserie, embouteillages et accident de la circulation.

Pour les conducteurs de motos et d'autres engins, les agents  de la police routière seraient à l'origine de cette réalité.Rencontré par notre rédaction au centre émetteur de Kipé, Daouda Camara conducteur de taxi moto se défoule :

« nous savons que certains motards ne respectent pas le code de route, mais généralement les accidents de la circulation et les embouteillages sont créés par les agents de la police routière. La méthode d'intervention des policiers n'est pas du tout logique. Quand ils voient les motards et conducteurs de voitures en infraction dans la circulation, ils tentent à tout pris de se saisir des clés de ces engins ,même au beau milieu de la route. Ils ne calculent même pas si cela pourrait occasionner des conséquences graves. Et généralement vous verrez dans ces genres de situation, le conducteur a peur, parce qu'il sait que si l'agent parvient à se saisir de la clef de son engin, c'est de l'argent qu'on lui demandera. C'est pourquoi des fois, si le conducteur ne percute pas d'autre engin en se sauvant, c'est des embouteillages  qui se créent. A qui la faute? De nos jours, ces agents de la police routière ne travail pas pour faire respecter le code de route, mais plutôt c'est de chercher  quoi pour la famille .Alors que cela fatigue aussi nous motards. Imaginez ,on te demande de payer 110000 ou 80000fg où vous trouverez ça pour donner aux policiers? C'est tout à fait difficile pour nous» dit-il.

cause-des-accidents-routiere

Face à ce comportement, Daouda Camara qualifie cela d'illégal. D'ailleurs, il ne compte pas baisser les bras, face à de tels agissements:

« Il faut que les agents changent .Moi même j'interviens souvent entre les motards et les agents de la police routière. Quand ces agents demandent des fois 110000 ou 80000fg et qu'on m'informe de la situation, une fois intervenir parfois le policier diminue la somme jusqu'à 50000fg ».

Même si, les agents sont considerés comme les causes de ces altercations, il est important aussi, de signaler que certains usagers  ne respectent pas  le code de route. D'où l'appel de notre interlocuteur:

« Pour les motards, si vous savez que vous ne connaissez pas  le code de route, ça ne vaut même pas la peine d'acheter une moto à Conakry ; Car c'est dangereux pour un motard qui ne connait pas la distance de sécurité, qui ne sait pas quand il faut dépasser un autre engin dans la circulation. Donc être dans la circulation sans connaître le code de la route, c'est la mort» a t-il martelé.

En bref, les agents de la police routière devraient revoir leur forme d'intervention, quant aux usagers, ils doivent être dans les normes afin d'éviter ces incompréhenssions interminables.

Ibrahima Oulen sanacia Fofana.


A propos de l'auteur :

224infos