En ligne (connectés) : 0 21

16 juin journée de l’enfant Africain : les autorités rassurent de prendre des mesures nécessaires pour mettre fin aux violences faites aux enfants en Guinée.

journee-enfant-africain

L’humanité a célébrée ce jeudi la journée mondiale de l’enfant africain. Pour le cas spécifique de la Guinée, cette journée a été célébrée au chapiteau du palais du peuple sous le thème ‘’ éliminer les pratiques néfastes affectant les enfants’’. Cette cérémonie a connu la présence du secrétaire général du ministère de la promotion de l’enfance et des personnes vulnérables mais aussi la vice-présidente du CNT et la représentante de l’UNICEF en Guinée

16 juin marque la journée mondiale de l’enfant Africain, une journée qui commémore le massacre des enfants de Soweto en 1976 par le régime de l’apartheid en Afrique du sud. A l’occasion de cette célébration en Guinée, les enfants sont mis à l’honneur par les différentes politiques pour leurs émancipations.

yassy-roger-klonoh-secretaire

« Le but de cette rencontre est le 16 juin qui est la journée mondiale de l’enfant africain. C’est une journée qui a été consacrée par les chefs Etats de l’union africaine pour interpeller la communauté internationale sur le massacre qui a eu lieu dans les années 1976 à Soweto en Afrique du sud où de nombreux écoliers qui protestaient sur les conditions d’études ont été massacrés par la police. Donc chaque année, nous célébrons cette journée pour dire non aux violences faites aux enfants », a expliqué Yassy Roger Klonöh, secrétaire général du ministère de la promotion féminine, de l’enfance et des personnes vulnérables.

Présentes à cette cérémonie, les représentantes des différentes institutions nationales et internationales ont réitéré leurs engagements à soutenir les enfants guinéens en leurs assurant un avenir meilleur.

1ere-vice-presidente-cnt

« Nous sommes là pour honorer de notre présence au nom du CNT pour manifester notre soutien aux enfants qui sont souvent victimes de violences dans notre pays », dit Maïmouna Yombouno 1ére vice-présidente du CNT.

« Des actions sont en train d’être prises au niveau de la Guinée pour mettre fin aux violences faites aux enfants et nous sommes confiants que nous allons améliorer les conditions de vie des enfants », a rassuré Christine Naré Kaboré, représentante de l’UNICEF en Guinée.

La présidente du parlement des enfants de Guinée pour sa part, a invité les autorités de prendre des mesures drastiques contre les violences faites aux enfants.

mariame-diallo

« Je voudrais demander au gouvernement de prioriser les enfants et au ministère de la justice d’aller vite dans les dossiers de viol pour rétablir les victimes dans leurs droits. Récemment, un homme a violé 12 filles, ils l’ont emprisonné pour 20 ans mais pour nous ce n’est pas suffisant, il faut qu’il soit condamné à perpétuité », a invitée Mariame Diallo.

Plusieurs enfants ont été conviés à prendre part à cette célébration dans le but d’échanger sur les problématiques liés aux droits des enfants en guinée.

Fodé Bakary Dansoko pour 224infos


A propos de l'auteur :