En ligne (connectés) : 0 46

SPPG : Bilan des sit-ins de la liberté organisés le 28 septembre 2022

sit-in-sppg-bilan

Bilan_des_Sit_ins_de_la_liberté organisés le 28 septembre 2022, par le syndicat des professionnels de la presse de Guinée(SPPG). Motif, dénoncer les violations répétées de procédures par la haute autorité de la communication(HAC), dans ses décisions de suspension prises contre de nombreux journalistes

Conakry: Sit-in illégalement interdit tard la veille, mais le message  bien passé à travers une colère généralisée exprimée dans les médias et sur les réseaux sociaux, traduisant la désapprobation  totale des professionnels face aux agissements de la HAC(haute autorité de la communication);

Kindia: Mobilisation des professionnels à travers un sit-in devant le gouvernorat avec à la clé, une déclaration de désapprobation  totale des agissements de la HAC(haute autorité de la communication);

Boké: Mobilisation des professionnels à travers un sit-in dans le quartier administratif du centre-ville suivi d'une déclaration de désapprobation  des agissements de la HAC(haute autorité de la communication);

Mamou: Mobilisation des professionnels à travers un sit-in bien encadré par une équipe mixte(policiers et gendarmes)dans le quartier administratif de la ville-carrefour avec à la clé, une déclaration de désapprobation  des agissements de la HAC(haute autorité de la communication);

Labé: Mobilisation des professionnels à travers un sit-in devant le gouvernorat avec à la clé, une déclaration lue en présence du gouverneur pour désapprouver les agissements de la HAC (haute autorité de la communication);

Kankan: Mobilisation des professionnels à travers un sit-in à la MDP_R, au quartier ancien aéroport suivi d'une déclaration de désapprobation des agissements de la HAC(haute autorité de la communication);

Nzérékoré: Sit-in transformé en conférence de presse à cause du contexte marqué par un climat tendu qui prévalait dans la ville. Tension dûe à l'emprisonnement la veille, de l'ancien président de la transition, Moussa Dadis CAMARA.

Faranah: Sit-in décalé d'un jour(soit le 29 septembre), à cause du retard accusé pour le dépôt du courrier d'information puis, interdit le jour-j. La mairie a maladroitement expliqué cette interdiction illégale par l'absence du maire comme si l'administration de la mairie se résumait à la personne de ce dernier. Le Sit-in a finalement été transformé en une synergie de radios pour dénoncer les agissements de la HAC(haute autorité de la communication).

Après cette première mobilisation nationale, le SPPG va définir  la conduite à tenir dans un communiqué.

#Vive_Le_SPPG !

#Vive_la_liberté_de_la_presse!

#Camarades_Salut!

Samedi, 1er octobre 2022

#Service_communication_du_SPPG


A propos de l'auteur :