En ligne (connectés) : 0 31

Conflit domanial à Coleah Lanceboungny: plusieurs familles ont été déguerpies

conflit-domanial-coleah

Plusieurs familles ont été déguerpies ce vendredi 20 janvier, à Coleah lancebougni dans la commune de matam. Selon les information reçues sur place , depuis quelques temps, un conflit domanial oppose ces familles à une locataire  qui se réclamePropriétaire du domaine.

C’est très tôt ce vendredi matin à coleah lancéboungni que plusieurs familles ont été réveillées par la visite inattendue des forces de l’ordre, venus pour déguerpir les occupants sur instruction d’un individu. Des violences ont été éclaté à la suite de ce déguerpissement entre certains citoyens et les forces de sécurité.

Djibril sylla revient sur les faits

« C’est vers 5h à 6h du matin que nous avons vu un groupe de policiers dans leur pickup. Il y’a avait 3 pickups et ils se sont mobilisés pour rentrer chez nous et on s’est opposé, on leur a demandé qu’est-ce que vous êtes venus faire ici, ils ont répondu qu’on leur a envoyé, et qui vous envoi point d’interrogation ? Je vous rappelle encore que c’est le même Amara Mabinty était venu ici lui il sait ce qui s’est passé.Donc ils ont caché toutes les maisons et ont jeté des gaz lacrymogènes sur nous. Un de nos petits a reçu un coup dur, il a été blessé et admis à l’hôpital » a témoigné Djibril Sylla

conflit-domanial-coleah-djibril

Selon ces familles déguerpis , depuis plusieurs années ce conflit domanial les oppose à une des locataires qui se réclame propriétaire de ce domaine.

« C’est la dame en question Hadja Tariatou keita une locataire. Pour l’histoire mon grand-père feu Moussa Sylla n’a jamais accepté que la dame loge ici et c’est ainsi que les sages du quartier se sont réunis pour venir parler au vieux. Et finalement il était obligé de céder et c’est à la suite de ça elle a été logée chez nous. Elle brandit toujours un document soit disant que c’est pour elle, alors que le document là est faux document » Djibril Sylla

conflit-domanial-coleah-boutouraby

Bountouraby sylla elle, interpelle Mamady Doumbouyah et le ministre de la justice  Alphonse Charles Wright sur ces conflits domaniaux qui deviennent très récurrent ces derniers temps.

« Ils ont frappé nos parents et ont mis nos affaires dehors, voler certains objets et s’en aller en rajoutant qu’il tueront toute personne prononcera un mot. Donc nous interpellons Mamadi Doumbouya, ainsi que  Charles Wright, car j’ai vu l’autre fois CX lui  posé une question. Il a demandé que pensez-vous des personnes qui s’introduisent la nuit chez les gens en démolissant leurs maisons, Charles Wright répond en disant de demander à ces victimes parce qu’ils n’ont pas raison. Mais qu’il vérifie bien céla, tout le monde mourra et sera jugé le jour du jugement à l’au-delà. Ils nous jugent aujourd’hui mais ils mourront aussi et seront également jugé. Donc ici c’est chez nous et nous mourrons ici, s’ils amènent des bulldozers pour démolir , là ils marcheront sur nos corps » prévient Bountouraby sylla

conflit-domanial-coleah-affaires

A rappeler que ce vieux conflit domanial ne date pas aujourd'hui. Les deux parties sont attendus le 2 février prochain au tribunal de Mafanco.

Maïmouna kanome Camara pour 224infos


A propos de l'auteur :