En ligne (connectés) : 0 85

Haute-Guinée : Le Tribunal de Première Instance (TPI) de Kankan ouvre ses audiences criminelles

tpi-dixinn-kankan

Les audiences criminelles ont débuté ce lundi 22 avril 2024, au Tribunal de Première Instance de Kankan. Au total, 21 affaires criminelles sont prévues pour être jugées lors des séances qui se dérouleront à la Cour d'appel.

Les accusés impliqués font face à des accusations de vol aggravé, d'assassinat, de viol, de tentative de viol et d'association de malfaiteurs.

Les magistrats ont assuré que les procès se dérouleront de manière juste et équitable.

À l'ouverture de ces audiences criminelles, 12 personnes comparaissent dans le box des accusés, accusées de diverses infractions criminelles, dont le vol aggravé, l'assassinat, le viol, la tentative de viol et l'association de malfaiteurs.

Dans son discours d'ouverture, le Procureur de la République près le Tribunal de Première Instance de Kankan, Marwane Baldé, a exprimé son regret concernant le manque de moyens. Il a ensuite affirmé que le parquet veillera à ce que les condamnations prononcées soient effectivement appliquées.

«Je tiens à rassurer la population que toutes les condamnations prononcées lors de ces procès seront suivies d'une exécution effective. Nous nous assurerons que les condamnés purgent leur peine à la Maison Centrale de Kindia ou dans d'autres établissements pénitentiaires. Nous veillerons à ce que la loi soit appliquée avec rigueur.»

De son côté, Mamadou Fodé Diallo, Premier Président du Tribunal de Première Instance de Kankan, a garanti qu'aucun innocent ne sera condamné, mais également qu'aucun coupable ne sera acquitté.

zz«Durant ces procès, chaque dossier sera examiné individuellement afin de prendre des décisions justes et appropriées. Je tiens à assurer à tous que la présomption d'innocence et les droits de la défense seront respectés, conformément aux dispositions du Code de Procédure Pénale. Aucune personne innocente ne sera condamnée, mais aucun coupable ne sera épargné par la rigueur de la loi.»

Facely Sanoh pour 224infos


A propos de l'auteur :