En ligne (connectés) : 0 31

Édito: « Liberté de la Presse ne peut être muselée en Guinée...» (Par Facely Sanoh)

facely-sanoh-enqueteur

En cette période cruciale de transition en Guinée, la voix de la presse se trouve muselée, menaçant ainsi un précieux pilier de notre société. Hier, la plume des journalistes avait plus de latitude pour révéler la vérité, pour éclairer l'opinion publique. Aujourd'hui, l'horizon semble obscurci.Mais en ces temps sombres, nous célébrons le courage inébranlable des organisations professionnelles des médias en Guinée.

Le Syndicat des Professionnels de la Presse de Guinée (SPPG) et d'autres se sont levés pour dénoncer cette pratique inacceptable. Ils sont les gardiens intrépides de la liberté d'expression, prêts à défier l'oppression.

Guineematin.com, vous n'êtes pas seul. Ensemble, nous lançons un cri d'alarme retentissant pour montrer au monde que nous ne reculerons pas. Nous sommes déterminés à défendre l'essence de la démocratie : une presse libre et indépendante, prête à questionner, à enquêter, et à informer sans peur ni faveur.

Dans notre lutte, nous exigeons le respect de la parole imprimée, de la parole parlée, et de la parole digitale. La vérité est notre boussole, et notre engagement envers la vérité est inébranlable.Nous appelons le monde entier à se joindre à nous, à porter haut le flambeau de la liberté de la presse en Guinée. 

La vérité ne peut être muselée, et nous continuerons à écrire, à enquêter, et à informer. La plume est plus puissante que l'épée, et nous la brandirons avec fierté jusqu'à ce que la liberté de la presse brille à nouveau comme un phare dans notre nation.

Facely Enquêteur Sanoh Journaliste Éditorialiste


A propos de l'auteur :

224infos