En ligne (connectés) : 0 15

Nouvelle Constitution/2e journée de manifs : Conakry toujours sous tension ce mardi

Manifs-1

Le mot d’ordre de manifestation lancé par le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) a  été largement suivi à Conakry et a l’intérieur du pays, ce lundi, 14 octobre 2019.

La ville de Conakry et périphéries étaient complètement paralysées ce lundi. Les rues sont restées désertes dans plusieurs quartiers de Conakry, les magasins sont restés quasiment fermés, le marché de Madina complètement à l’arrêt. Les défenseurs de la constitution actuelle ont réussi à paralysé la ville de Conakry et quelques régions notamment Labé, Mamou, Boké…

Le Front a invité, dans une déclaration, les populations à poursuivre les manifestations jusqu'à ce que le président Alpha Condé renonce à un projet de mise en place d’une nouvelle constitution.

Ce Mardi, 15 octobre la tension ne baisse pas dans plusieurs quartiers de la capitale guinéenne.

Train

La route le prince était complètement déserte. Les pneus brulés sur la chaussée.

C’est le train minéralier de RUSAL de Fria qui en a payé les frais. Selon les informations, dans la matinée, le train a été immobilisé par des jeunes en colère au niveau de la zone de Coza dans la commune de Ratoma.

Il faut noter que la manifestation contre une nouvelle constitution de ce lundi, 14 octobre  s’est soldée sur un bilan de 4 morts dans la zone de Conakry et 2 autres à Mamou.

Le président Alpha Condé appelle les responsables du front aux dialogues. Mais cette main tendue n’a pas été acceptée par les cadres du front, pour le moment.

N’Famoussa Siby, pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos