En ligne (connectés) : 0 33

Révision des listes électorales : « les machines se plantent à chaque fois », témoigne un opérateur de saisie

Agent

La Commission électorale nationale indépendante (CENI) a lancé le 21 novembre dernier, le processus de révision des listes électorales sur toute l’étendue du territoire national en marge des futures échéances électorales dans le pays.

Mais depuis le démarrage de cette révision, des difficultés  pas les moindres sont rencontrées par les agents recenseurs  sur le terrain. C'est le cas de cette CARLE située à Contéyah dans la commune de Ratoma.

« Franchement ce n’est pas facile avec les appareils, parfois même les machines se plantent mais on tient le coup. Parfois si les machines sont trop chargées, sont trop chauffées nous sommes obligés de les éteindre d’abord et attendre plus de 15mn alors que les citoyens sont déjà là pour se faire enrôler et ils nous harcèlent  mais ce n’est pas de notre faute », a expliqué Souleymane Diaby opérateur de saisie.

Il indique, par ailleurs, avoir remonté le problème mais sans suite

« J’ai remonté l’information au niveau de mon supérieur il y a deux jours mais rien n’a été fait jusqu’à maintenant »,  a indiqué Diaby Souleymane.

Agent-2

Outre ce problème technique, d’autres difficultés sont aussi rencontrées par les agents à savoir le manque d’équipement s de recensement.

«Le fait de recenser sans donner le récépissé sa devient pour nous un double travail parce que vous imaginez un citoyen venir ici il met ses empreintes, il remplit les formulaires, il rentre sans récépissé pour revenir mettre ses empreintes de nouveau encore ça devient un double travail nous sommes en manque de récépissé et franchement on ne peut rien », a réagi l’agent de saisie.

Souleymane Diaby lance une invite aux responsables de cette révision électorale à se bouger d'ici la fin de la date indiquée pour la clôture du recensement.

« J’invite les responsables à tenir compte de toutes les difficultés que nous rencontrons sur le terrain parce que à chaque fois qu'il y a des difficultés nous leurs remontons mais ils font absolument rien », a-t-il conclu.

Mamadou Samba Barry, pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos