En ligne (connectés) : 0 14

Urgent : le FNDC ne reconnaît plus Alpha Condé comme président et demande son départ du pouvoir

Sanoh-FNDC

Au sortir de la plénière extraordinaire de ce lundi, 24 février 2020, le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) structure qui veut barrer la route à la mise en place d’une nouvelle constitution et  l’organisation des élections législatives en Guinée est passé à la vitesse supérieure dans sa lutte.

Le Front National pour la Défense de la Constitution hausse le ton et passe à la vitesse supérieure. Les défenseurs de la Constitution décident au sortir de la plénière de ce lundi, de ne plus reconnaitre Alpha Condé comme président de la République de Guinée. Ils demandent également son départ du pou voir sans condition.

«... considérant le parjure dont Mr Alpha Condé s'est rendu coupable, en violant son serment de respecter et de faire respecter la constitution ; considérant le refus de Mr Alpha Condé de mettre en place la haute cour de justice qui l’aurait jugé pour haute trahison aujourd’hui, le FNDC, porteur des aspirations démocratiques du peuple de Guinée décide de ne plus reconnaître Mr Alpha Condé comme  président de la république de Guinée et demande purement et simplement son départ immédiat et sans condition du pouvoir », dit Sanoh.

Il faut noter que le FNDC compte également empêcher la tenue des élections législatives et le référendum le 1er Mars 2020.

N’Famoussa Siby, pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos