En ligne (connectés) : 0 39

Trafic d’armes : une importante saisie d’armes de guerre dans la capitale Conakry

Armes

Les services de sécurité ont démantelé  un réseau de trafic d’armes en Guinée. Les présumés auteurs ont été présentés ce mercredi 25 mars à la direction centrale de la police Judiciaire. Les individus ont été arrêtés avec une importante quantité d’armes de guerre.

C’est un coup de filet par les services de sécurité. Tout un arsenal d’armes de guerre vient d’être saisis dans les de certains individus. Les hommes ont été présentés ce mercredi à la DPJ. Commissaire Fabou Camara revient sur les faits.

« Au cours de nos missions régulières, nous avons été avisé de la saisie d'une importante quantité d’armes de guerre par les services de gendarmerie nationale chargé de mener  les investigations. Les personnes ci-après ont été mises à notre disposition.  Il s’agit de l’adjudant Mamadou Saidou Diallo dit Doss en service au bataillon  autonome des troupes aéroportées  (BATA) et de Monsieur Samba N'Dawo un sujet malien qui vie en Guinée notamment à Mafanco », dit Commissaire Fabou.

Le directeur central de la police judicaire a  explique les quantités d’armes et les qualités qui ont été retrouvées entre les mains de ces trafiquants ont reçu par la complicité de certains hommes en uniforme.

Commissaire-Fabou-Camara

« Le 6 mars dernier aux environs de 19h, il a été trouvé sur Mr Mamadou Saidou Diallo dit Doss cinq (5) armes de types PMAK, dont (3) trois  à l’état neuf, (10) dix  canons de PKM communément appelé FM, tout est à l’état neuf et (20) vingt  caissettes de cartouche dont 2 caissettes de 12,7 millimètres et 18 caissettes de 7,9 millimètres…. Au près de Monsieur Samba N’Dawo qui déclarait qu'il est approvisionné en armes et en munitions par certains éléments militaires et que lui il est chargé de la commercialisation.  Et nos enquêtes ont permis dans un deuxième temps à savoir le 13 mars passé  de saisir Mr Samba N’Dawo à son domicile à Mafanco les pièces d’armes suivantes : 13 fusils d’assaut de type MAK, dont 9 à l’état neuf,  4 fusils  de type PKM FM en bonne état et 3 autres en pièce, des roquettes anti char,  11 Grenades… », Explique Commissaire Fabou Camara.

Après la présentation, les présumés auteurs ont reconnu les faits et ont demandé pardon au peuple de Guinée.

Les complices de ces trafiquants seront tous arrêtés, a promis commissaire  Fabou Camara. Certains sont déjà d’arrestation.

Le Directeur Central de police Judiciaire a par la même occasion invité les citoyens guinéens à la vigilance mais aussi à la coopération avec les services de sécurité pour mettre en état de nuire ces trafiquants d’armes.

N’Famoussa Siby, pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos