En ligne (connectés) : 0 18

Falsification de la nouvelle constitution : « C’est regrettable ce que nous avons constaté », déclare Ahmed Sékou Traoré

Ahmed-Sekou-Traore

Le débat fait rage en Guinée depuis la constatation de la falsification de certaines disposition de la nouvelle constitution qui a avait été soumise au référendum le 22 mars 2020. Les acteurs politiques, activistes de la société civile souhaitent que le vrai texte soit publié au journal officiel de la République en lieu et place du texte actuel, c’est le cas notamment de l’activiste de la société civile Ahmed Sékou Traoré.

Il a été un des activistes qui a défendu avec bec et ongle le projet de la nouvelle constitution proposé par le président de la République Pr Alpha Condé. Mais depuis quelques jours, il a été constaté que certaines dispositions de la nouvelle constitution ont été changées dans le journal officiel de la République. Par exemple, dans le projet de la nouvelle constitution les candidatures indépendantes étaient  vivement soutenues mais dans le texte publié dans le journal officiel cette disposition a été modifiée.

Pour Ahmed Sékou Traoré c’est une situation regrettable.

« C’est regrettable ce que nous avons constaté et appris depuis quelques  jours parce que nous avons été une partie importante de la société civile qui a soutenu cette nouvelle constitution…le constat reste amer nous avons trouvé depuis quelques qu’effectivement il ya une très grande différence entre les écritures », dit il dans les GG.

Poursuivant, il promet de tout mettre en œuvre afin que le texte initial soit pris en compte. Déjà l’activiste soutient que des démarches sont entamées.

« Nous avons eu hier un réunion au sein de notre plateforme pour discuter sur les différents documents et avoir une rencontre avec le ministère de la justice. Mr le ministre de la justice a déjà fait une déclaration cela prouve à suffisance la volonté de revoir ce qui se dit », indique Ahmed Sékou Traoré.

Cependant, il n'a aucun regret d'avoir soutenu le projet de la nouvelle constitution.

N’Famoussa Siby


A propos de l'auteur :

224infos