En ligne (connectés) : 0 41

Le FNDC enterre 8 victimes des manifestations ce vendredi à Bambeto

Victime-FNDC

Le front national pour la défense de la constitution (FNDC), a procédé ce vendredi  dans la matinée, à la levée des corps de huit victimes des manifestations de rue du FNDC, dont certaines ont été tuées depuis janvier 2020.

Ce vendredi 3 juillet les corps ont été rendus aux familles pour inhumation au cimetière de Bambeto. Le FNDC, qui organise les obsèques, accuse l'Etat d'avoir confisqué les rapports d’autopsie

« C’est pour dissimiler les preuves que le gouvernement a confisqué les corps depuis janvier. Nous avons engagé des démarches pour avoir les rapports d’autopsie. Fort malheureusement jusqu’à date, nous n’avons pas reçu ces rapports d’autopsie », a indiqué Ibrahima Diallo responsable des opérations du Front national pour la défense de la constitution

Quant au coordinateur national du FNDC, Abdourahmane Sanoh a regretté la mort de ces jeunes qui pour lui ne sont rien que des innocents arrachés à l’affection de leurs parents par le pouvoir d'Alpha Condé

« Lorsqu’on compte les martyres de 12ans, 15ans, des adolescents qui sont souvent fauchés par des balles de la trahison, pendant qu’ils sont à côté et sous les yeux de leur parents, sans avoir participé à aucune manifestation, cela est révoltant et indigne de la part du pouvoir », a t-il déploré.

Il faut rappeler que la plupart des jeunes ont été tués le 22 mars dernier, date à laquelle s’est tenu le double scrutin très controversé.

Mamadou Samba Barry


A propos de l'auteur :

224infos