En ligne (connectés) : 0 22

Lutte contre le 3e mandat : le FNDC ne ferme pas la porte à un dialogue avec Alpha Condé

Abdourahamane-Sanoh-FNDC

Le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) est toujours engagé à barrer la route à un troisième mandat pour le président Alpha Condé. Dans un entretien accordé au journal jeuneafrique, le coordinateur de FNDC Abdourahamane Sano ne ferme pas cependant à un dialogue avec le pouvoir en place.

Le discours semble changé chez le FNDC. Le front anti troisième mandat ne ferme pas la porte à un dialogue avec le président Alpha Condé. Interrogé sur la possibilité de dialogué avec le chef de l’Etat la réponse de Sano est sans équivoque :

« Pourquoi pas ? On ne peut pas vouloir le principe de démocratie sans être animé par l’esprit de dialogue. Nous sommes un mouvement pacifique, et le dialogue fait partie de l’un de nos principes fondamentaux.

Des désaccords subsisteront, notamment sur la question du troisième mandat, mais, dans la situation dans laquelle se trouve le pays, nous devons nous réunir autour d’une table.

En 2010, c’est à travers le dialogue, sous la houlette de la Cedeao et de la communauté internationale, que nous avons pu aboutir à la Constitution de mai. Celle qui a permis à Alpha Condé d’arriver au pouvoir dans le cadre d’élections civiles et structurées. Si le dialogue est au bout du canon, à nous d’en tirer les conséquences », a-t-il répondu.

Pour le moment, le président Alpha Condé n’a pas officiellement annoncé sa candidature pour un troisième mandat. Il dit prendre  acte de la sollicitation de son parti lors de la présidentielle  du 18 octobre 2020.

N’Famoussa Siby


A propos de l'auteur :

224infos