En ligne (connectés) : 0 92

L’UFDG rejette en bloc les accusations d’Alpha Condé sur les mercenaires

Réaction UFDG

Au cours d'un point de presse animé ce mercredi, 30 septembre 2020 le parti de Cellou Dalein Diallo a réagi face aux accusations du président candidat pour un troisième mandat, Alpha Condé qui soupçonne l'UFDG de vouloir apporter des mercenaires en Guinée lors de la présidentielle pour déstabiliser le pays.

Faux! a rétorqué l'UFDG ce mercredi. Le parti de Cellou Dalein Diallo estime que le candidat Alpha Condé est face à son échec.

«Ces fausses allégations témoignent du fait que le candidat Alpha Condé est en effet aux abois. Il est sonné par le bruit de mensonge populaire de la grandiose réception de son rival de retour à Conakry après un séjour à l'étranger. En outre, les nouvelles qu'il reçoit de la région forestière ne semblent guère rassurantes pour son camp et pour sa candidature à un troisième mandat. Il est aussi inquiet des craquements qui proviennent de ses fiefs qui peuvent préfigurer des fissures dans les rangs de son parti. Sont-ils les signes prémonitoires de l'échec de son ambition de troisième mandat? C'est pourquoi il veut parer contre cette éventualité périlleuse en récourant aux turpitudes qui lui ont réussi dans le passé », a déclaré l'UFDG.

L'élection présidentielle de 2010 et son cortège de violences notamment le fameux empoisonnement de l'eau reste encore dans la mémoire des guinéens.

C'est pourquoi, le principal Parti d'opposition en Guinée l'UFDG, tient pour grave les propos du locataire du palais sékoutouréyah.

«L'Ufdg tient pour graves et dangereux les propositions hasardeux de Monsieur Alpha Condé. Leur caractère diffamatoire ne l'honore pas. Il est pendant quelques jours encore Président de la République. Il a Ia responsabilité de respecter la dignité qui sied à sa Parole. Monsieur Alpha Condé est désormais très consciencieux de son manque de légitimité et de la soif d'alternance politique et de bonne gouvernance manifestée par l'ensemble de nos compatriotes. La Direction nationale prend l’opinion publique nationale et internationale à témoin et invite les Guinéens à ne pas céder à cette nouvelle tentative désespérée d’un individu qui n’a plus rien à nous offrir. Une autre Guinée est possible. Pour cela, le 18 octobre, », Dit-il.

N'Famoussa Siby


A propos de l'auteur :

224infos