En ligne (connectés) : 0 31

Relance du dialogue politique en Guinée : « Il est important que les acteurs politiques acceptent de s'asseoir pour discuter »

Sekou-Dore-RAJGUI

Le président du réseau Afrique jeunesse de Guinée se dit préoccupé par le manque de dialogue en Guinée. C'est dans cette perspective que Sékou Doré a rencontré plusieurs acteurs de la vie sociopolitique. En toile de fond, comment réunir le fil du dialogue et sortir les guinéens de cette impasse.

Sékou Doré porte pour ambition la relance du dialogue politique qui au point mort depuis plusieurs mois.

«Il est important que les acteurs politiques acceptent avec le gouvernement de s'asseoir pour discuter en tant que Guinéen voir dans quelle mesure peut vraiment sortir de la crise. Parce que j'avoue aujourd'hui que nous vivons dans une crise politique il faut le reconnaître. Les gens se retrouvent en prison, il y a des frustrations de part et d'autre les gens se regarde en chien défectueux donc il n'ya pas de paix, il n'ya pas de conflit », dit l'activiste de la société civile .

Avant de renouer tout fil de dialogue avec le pouvoir, l'UFDG principal parti d'opposition pose comme préalable la libération des prisonniers politiques notamment ces militants qui attendent leur jugement à la maison centrale de Conakry. Le président de RAJGUI compte jouer sa participation pour pouvoir réunir toutes les parties.

«Mais c'est vrai il y a des personnalités les gens qui sont frustrés qu'à même. Quand leurs militants sont en prison ils doivent demander une doléance au gouvernement et au gouvernement de graciés ceux qui sont à graciés pour qu'on puisse aller en Dialogue avec le cœur ouvert. Mais faut pas aller en Dialogue ou les gens sont frustrés certains sur le cœur serré », at-il déclaré.

Le président du réseau Afrique jeunesse de Guinée salue la mise en place du cadre permanent de dialogue politique et sociale qui a longtemps été réclamé par la société civile. Un cahier de doléances sera remis dans les jours à venir au premier ministre chef du gouvernement qui va lui servir de bréviaire pour relancer cette plateforme de concertation.

Fatoumata Béavogui


A propos de l'auteur :

224infos