En ligne (connectés) : 0 25

Frustration de Kassory Fofana : Alpha Condé s’avoue coupable en allant s’excuser auprès de son PM !

Alpha-et-Kassory

Ça peut paraitre bizarroïde mais c'est plutôt la réalité dictée par la nature des relations qui s'étaient bigrement dégradées entre le Président de la République et son Premier Ministre.

Alpha Condé a fini par descendre de son piédestal. Il s'est débiné de sa farouche volonté à initier et mener des réformes, conforment à son '' gouverner '' autrement.

Ce dimanche, contre toute attente, après des négociations sans succès envisagé par ses émissaires en vue de ramener à de meilleurs sentiments son Premier ministre frustré, le chef de l'Etat a décidé, lui-même, aller s'expliquer en personne avec celui-ci -ci -ci.

Aller convaincre Kassory Fofana à comprendre les bien-fondés de ses agissements, ces derniers temps. A son tour, sans doute, s'engager lui aussi, de s'abstenir d'empiéter sur les prérogatives d'un chef du gouvernement de personnalité indissoluble.

Tout le pays en a parlé. Non pas à cause du bouchon terrible que ce déplacement du locataire de Sékhoutoureya a provoqué dans les parages où se trouve le domicile du patron du palais de la Colombe, mais plutôt à cause du caractère inédit de la visite.

Le concerné qui s'est déplacé, se défend en arguant que c'est une visite de courtoisie à un jeune frère.

Difficile de faire ingurgiter à l'opinion cet argument qui parait trop banal. Autant le timing bat en brèche cela.

A rappeler que la visite arrive à un moment où Kassory Fofana, avait décidé, apprend-t-on, de se mettre en retrait de la gestion des affaires publiques, à la suite d'altercations houleuses qu'il a eues en conseil des ministres avec son patron et d'accaparement de tout son pouvoir ou presque par celui-ci, qui juge, pourtant cela utile pour qualifier la gouvernance.

Ce n'est pas tout, Alpha Condé dit qu'il n'en a pas une cure des critiques sur son omniprésence dans tous les dossiers, étant celui qui a un compte à rendre au peuple de Guinée.

Les cartes des responsabilités se rabattent désormais après les discussions sous forme de résignation d'un patron qui a pensé tout réussir tout seul sans des collaborateurs qu'ils jugent inefficaces à la tâche, mais indéboulonnables.

Mougnouma Cissé


A propos de l'auteur :

224infos