En ligne (connectés) : 0 37

Cadre du dialogue : La CARP demande la libération sous condition des détenus politiques

Ibrahima-Sory-Diallo-CARP

Le cadre du dialogue permanent mis en place par le président Alpha Condé continue d’alimenter les débats en Guinée. En conférence de presse ce lundi, les membres de la convergence des acteurs pour la relève  politique (CARP) en abrégé, salue la démarche et espère que ce cadre de dialogue soit inclusif.

Les membres de la convergence des cadres pour la relève politique se fixent pour objectif la promotion du cadre du dialogue politique institué par le président de la république. C’est dans ce cadre que le collectif appui tous les efforts allant dans le sens de la mise en place du cadre du dialogue permanent, à sa tête le premier ministre Dr Ibrahima Kassory Fofana.

« La convergence des acteurs pour la relève politique(CARP) déclare son soutien à toute initiative allant dans le sens d’un dialogue politique inclusif, inter-guinéen. Dans cette vision, nous nous engageons à accompagner le président du cadre permanent  du dialogue politique et social, et son secrétaire permanent nommé pour l’atteinte des objectifs  de leur mission », indique la CARP.

C’est bien beau de mettre en place un cadre de dialogue permanent en Guinée. Mais pour Dr Ibrahima Sory Diallo coordinateur général de la CARP, pour que cette structure joue pleinement son rôle, les prisonniers membres de l’opposition doivent être libérés sous condition.

« Aujourd’hui, si on veut aller à ce dialogue il y’a des préalables.  Vue que depuis six mois, il y’a des détenus des partis politiques qui ne sont pas encore remis sur leur sort.  Si le cadre du dialogue doit avoir lieu, il faut  la libération sous condition des détenus pour qu’on vienne à un dialogue. Maintenant si un procès vise un des détenus qui est poursuivi par la loi, il n’est pas exclut que ce détenu qui est en liberté provisoire puisse encore revenir devant les juges. Mais lorsqu’il n’ya pas de charge, c’est de libérer purement et simplement », souligne Dr Ibrahima Sory Diallo.

Le coordinateur général invite le président du cadre de dialogue à œuvrer dans le sens du raffermissement des relations entre pouvoir et opposition. Pour rappel, ce cadre de dialogue est une initiative du président Alpha Condé. Reste à savoir si cette démarche va ramener la stabilité politique et sociale dans le pays.

Fodé Bakary Dansoko


A propos de l'auteur :

224infos