En ligne (connectés) : 0 25

Assises nationales : « arrêtons de montrer nos faiblesses sur le front d'autrui…» (Fodé Tass Sylla)

Fode-Tass-Sylla

Les assises nationales se sont poursuivies au sein des institutions notamment, la RTG ou Fodé Tass Sylla a appelé les journalistes à l'amour des uns et des autres et de se dire la vérité en face.

Pour cet ancien Directeur Général de la télévision nationale (RTG), si certains clivages persistent dans le pays, la faute est imputable à tout un chacun.

« Dès qu'on est unis sincèrement et honnêtement, nous bondiront comme le Koweït. Ça va se faire très vite. Si nous voulons faire de l'autoroute aujourd'hui, c'est 700 km on est à Siguiri, 1000km, on est à N'zérékoré. On coupe jusqu’à Koundara. Et comme ça, tout ce qu'on cultive rentre rapidement. Il faut voir grand, mais il faut être unis. Il ne faut pas que quand moi je parle déjà que certaines personnes sont fâchées parce que c'est Fodé Tass Sylla. La haine par procuration, on ne m'a jamais rencontré, mais on ne m'aime pas parce que l'autre a dit Fodé Tass Sylla est comme ça. Laissons-ça, aimons-nous et asseyons-nous en nous disant la vérité (…). Ne dit pas derrière moi ce que tu peux dire en face de moi. C'est ce que le Président Mamadi Doumbouya demande dans ces assises. Chacun est là avec ses douleurs, ce que vous voyez, je peux le dire et l'attester, ceux qui sont là, il n'y a pas de traître ici (…) Ces assises nationales, ce n'est pas maintenant de montrer l'effet de nos faiblesses sur le front d'autrui et arrêtons de montrer nos faiblesses, sur le front d'autrui, nous sommes tous responsables parce que nous sommes divisés, parce que nous ne nous aimons pas. Disons-nous la vérité, aimons-nous et ce pays bondit, on est que 13 million bon Dieu !» a déclaré haut et fort le journaliste sur les ondes de la radio nationale.

Moussa Timak, pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos