En ligne (connectés) : 0 21

Manif du FNDC : « Tout acte qui peut contribuer à ralentir le déroulement du chronogramme, aura un préjudice sur la durée de la transition » (Dr Dansa Kourouma)

cnt-dansa-ourouma

Le président du Conseil National de la transition poursuit sa série de communication sur les 100 jours du CNT depuis sa mise en place. Ce lundi 20 juin 2022, c'était au tour des chefs de quartiers et chefs secteurs des six (6) communes de la capitale guinéenne et ceux de Coyah et Dubréka (Grand Conakry).

En marge de cette rencontre, le Président du Conseil National de la Transitions, s'est prononcé sur la manifestation projetée par le FNDC le 23 juin prochain. Dr Dansa Kourouma estime qu'en pareille circonstance, l'opportunité doit être donnée au dialogue afin d'éviter tous les facteurs qui peuvent ralentir le bon déroulement de la transition.

« Le débat sur les manifestations est déjà réglé par le communiqué du CNRD. Nous devons donner l'opportunité et toute la force au dialogue pour parler de la Guinée. Tout acte qui peut contribuer à ralentir le déroulement du chronogramme aura un préjudice sur la durée de la transition. Nous devons prendre en compte les revendications et les préoccupations de tous les guinéens mais ça doit se faire autour d'un cadre apaisé, bâtis sur le respect et également bâtis sur la volonté commune de mettre en place les réformes nécessaires pour le retour à l'ordre constitutionnel. Ça ne peut pas se faire dans la diversion, dans la dispersion. Nous devons être ensemble et éviter tout facteur qui peut ralentir, qui peut compromettre l'exécution des différentes tâches de la transition. Pour moi, chacun doit tirer cette leçon quels que soient nos droits et nos revendications. On doit mettre la Guinée au-dessous de toutes les considérations pendant cette période de transition » a déclaré Dr Dansa Kourouma.

 

Moussa Timak pour 224infos


A propos de l'auteur :

224infos