En ligne (connectés) : 0 28

Cadre de Dialogue : Louda Baldé suggère la désignation d'un secrétaire permanent de dialogue.

louda-balde-pur-fndc

Le Premier Ministre Mohamed Béavogui a annoncé ce lundi 20 juin 2022, l'ouverture prochaine d'un cadre de dialogue qui se voudra sans tabou, franc et inclusif pour une transition sans crise avec les acteurs politiques et sociaux. A quelques heures de cette annonce, le Président du Parti de l'Unité et du Renouveau (PUR), déclare apprécier le communiqué de Mohamed Béavogui sur la forme et reste dubitatif sur le fond.

« Dans l'ensemble, on espère qu'ils sont sincères. Mais nous, nous le disons, il faut qu'ils aillent plus loin, dans le sens ou on se pose déjà la question, est-ce que ce n'est pas juste pour dissuader la marche du 23 juin ? Et si c'est cela, c'est faire une erreur » a réagit Louda Baldé et d'ajouter

« Même s'ils arrivent à leur fin et que le FNDC appelle à annuler sa marche pacifique, s'ils ne sont pas sincères, le FNDC appellera une autre marche. L'idéale, c'est de ne pas reporter mais d'annuler complètement la marche et passer à autre chose » a-t-il soutenu

Le parti PUR qui réclame jusque-là son agrément auprès du MATD, suggère que ce cadre soit géré par un secrétaire permanent qui pourra mieux se consacrer à la résolution de la crise.

« Nous leur suggérons d'avoir un cadre de dialogue géré par un secrétaire permanent de cadre de dialogue. Certes, le Premier Ministre en est le parrain, mais on se dit, est-ce que ses préoccupations lui permettront de s'occuper de tout ? Donc, on se dit pour la bonne marche et, de les accompagner dans leur ''bonne foi'‘, il faut qu'il ait un cadre de dialogue avec un secrétaire permanent dont ça ne manque pas de personnalité. Qui peut être un pont entre les civils et les militaires parce que ce sont les militaires qui sont au pouvoir pour le moment. Et on sait comment le militaire pense. Eux, ils pensent beaucoup plus ordre et loi alors que le civil n'est pas dans ce contexte. Mais il faut qu'il y ait un pont entre les deux parce que c'est les militaires qui gèrent les civils et les civils sont plus nombreux » a précisé le numéro 1 du parti PUR.

 

Moussa Timak, pour 224infos


A propos de l'auteur :

224infos