En ligne (connectés) : 0 23

Le COJELP ne participera pas à la manifestation du FNDC le 23 juin prochain. ( Déclaration )

vice-president-cojelpd

Si certaines structures approuvent la manifestation projetée par le front national pour la défense de la constitution, ce n’est pas le cas pour d’autres comme le COJELP qui estime que cette marche va bouleverser la stabilité du pays et ruiner la paix durement acquise par les guinéens. A travers une déclaration rendue publique ce mercredi 22 juin 2022, le collectif des jeunes leaders pour la paix, invite le FNDC, les acteurs politiques et la société civile de privilégier le dialogue et accepter la main tendue des autorités de la transition pour décrisper le climat politique et social et ajoute que le collectif ne participera pas à cette marche.

 

Déclaration

Nous jeunes épris de paix et de justice, conscients et soucieux de l’avenir de la jeunesse guinéenne réunis au sein du COJELP, sommes déterminés, engagés et motivés pour promouvoir la paix dans notre pays.

-Ce conformément à nos objectifs de promouvoir la paix, la démocratie, le respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales, l’unité nationale, une bonne gouvernance, une justice crédible, libre, indépendante et équitable pour tous et de défendre la réussite de la transition.

Le COJELP, membre du réseau des associations partenaires du FNDT rappelle que depuis sa création, ses activités sont orientées pour la consolidation de la paix et le vivre ensemble dans notre pays.

Ses premières actions furent d’assister plusieurs familles victimes des dernières manifestations politiques et sociales à Conakry et à Nzérékoré. Ces activités humanitaires sont illustratives pour le COJELP de ne participer à aucune organisation contribuant à affecter le tissu social et aggraver l’évolution de la transition guinéenne.

C’est pourquoi, le COJELP, membre du réseau des associations partenaires du FNDT en cette période très sensible et cruciale s’adresse à l’opinion nationale et internationale qu’il réitère son attachement à une transition inclusive, apaisée, crédible et réussie pour le retour à l’ordre constitutionnel.

Concernant la marche pacifique annoncée par le FNDC le 23 Juin 2022 à Conakry, le COJELP, membre du réseau des associations partenaires du FNDT conformément à ses objectifs cités ci-hauts et son slogan « le vivre ensemble » ne participera pas à cette marche et demande à l’ensemble de leurs membres ainsi qu’à toute la jeunesse de rester chez eux.

Le COJELP, membre du réseau des associations partenaires du FNDT cependant reconnait que la manifestation est un droit reconnu par la charte de la Transition et les revendications du FNDC sont d’autant légitimes.

Le COJELP, membre du réseau des associations partenaires du FNDT se souvient que les manifestations de rue ont toujours causé de nombreux morts, des biens public et privés détruits, connaissant ce bilan macabre qui a impacté lourdement  le processus de la démocratisation de notre pays.

Le COJELP, membre du réseau des associations partenaires du FNDT  lance un appel solennel au CNRD et les membres du gouvernement à la mise en place très rapide d’un cadre de dialogue permanant et inclusif en abrégé (CDPI) en lieu et place d’un cadre de concentration inclusif tel que réclamé par l’ensemble des acteurs concernés.

Le COJELP, membre du réseau des associations partenaires du FNDT rappelle au CNRD qu’ils ont plus d’intérêt à ce que cette transition réussisse et c’est seulement autour de la table que les solutions pourront être trouvées.

Le COJELP, membre du réseau des associations partenaires du FNDT invite le FNDC, les acteurs politiques et la société civile de privilégier le dialogue et accepter la main tendue des autorités de la transition pour décrisper le climat politique et social.

Aux citoyens guinéens sans distinction aucune d’œuvrer pour la paix et le vivre ensemble, car sans la paix aucun pays ne peut se développer.

Nous, membres du COJELP, membre du réseau des associations partenaires du

FNDT et tous les guinéens qui sont épris de paix et de Justice, disons plus de violences,

Plus de morts, plus de destruction des biens Publics et privés dans notre pays.

Nous voulons une Guinée paisible, émergente où la vérité est effective, où les droits et libertés fondamentaux sont respectés, une justice d’égalité pour tous, où le vivre ensemble est une réalité, où les citoyens et leurs biens sont protégés, nous voulons une Guinée démocratique.

Vive la paix en guinée

Vive l’unité nationale

Vive la démocratie en Guinée,

Vive les jeunes et les femmes de Guinée

Vive le collectif COJELP et le FNDT

Et Vive le développement, que Dieu bénisse la Guinée et les guinéens.

Je vous remercie.

 

Fait à Conakry le 22 Juin 2022

 

Le vice-président Monsieur Oumar THIAM

 

 

Kadiatou Barry pour 224infos


A propos de l'auteur :

224infos