En ligne (connectés) : 0 27

Violences pendant et après la marche du FNDC : Joachim Baba Milimouno Coordinateur de la cellule de communication de l'UFDG « impute la responsabilité à ceux qui ont interdit la marche »

joachim-baba-ufdg

Des partis politiques déplorent les violences qui ont caractérisé la marche interdite du FNDC de ce jeudi. Joachim Baba Milimouno Coordinateur de la cellule de Communication de l'UFDG affirme que ces violences sont les conséquences de la confiscation du droit de manifester.

Le Coordinnateur de la cellule de communication de l'UFDG condamne avec fermeté ces violences qui ont émaillé ce jeudi la marche interdite du FNDC à Conakry et déplore la mort par balle d'Abdoulaye Barry au quartier Hamdallaye. Joachim Baba millimono impute la responsabilité à ceux qui ont interdit la marche.

«  La répression d'une manifestation coûte très chère, à la fois à l'état, aux organisateurs mais aux populations globalement. Les autorités n'avaient pas à l'interdire c'est tout. Alors par-dessus il faut maintenant déplorer les blessés, les dégâts matériels. Nous apprenons qu'il y a eu un mort mais encore faut il dire que cette personne a été touchée chez elle à domicile » a fustigé Joachim Baba Milimouno

Dans une déclaration rendue publique ce jeudi soir, le parquet général annonce des poursuites judiciaires contre les organisateurs de cette marche non autorisée. Le coordonnateur de la cellule de communication de l'UFDG lui, exige toujours le respect des droits de manifester dans notre pays qui selon lui, est constitutionnel.

« La loi est au-dessus de tout le monde, et par conséquent nos tribunaux, nos juridictions ne devraient pas se plier aux injonctions du CNRD, et du parquet général fût il celui qui déclenche l'action publique. A l'effet de poursuivre les organisateurs de manifestations consacrées par nos textes de lois, et de ceux là qui ont répondu à cet appel » a affirmé Joachim Baba Milimouno.

Ces violences et destructions des biens publics et privés se sont poursuivis ce vendredi, sur l'axe le prince et le FNDC projette une autre marche pacifique jeudi prochain.

Habibatou Binta Diallo pour 224infos


A propos de l'auteur :

224infos