En ligne (connectés) : 0 39

CNT: le retour triomphal de la Guinée dans les institutions parlementaires internationales

cnt-institution-1

Quelques jours après la reprise officielle de la session parlementaire permanente du Conseil National de la Transition, la diplomatie parlementaire s’est de plus en plus accrue. Une réalité qui résulte de la volonté affichée du Président de l’organe législatif de la transition Dr Dansa KOUROUMA qui fait du retour de son institution dans les organisations internationales parlementaires, une priorité. Grâce à son leadership, le CNT est aujourd’hui présent dans les grands rendez-vous des organisations parlementaires africaines et internationales.

Nous vous proposons une compilation des dernières missions parlementaires menées par les conseillers nationaux.

Il s’agit :

1. De la 61ème session de l’Assemblée Parlementaire des Organisations des Etats de l’Afrique, Caraïbes et Pacifique (OEACP) et la 42ème session de l’Assemblée parlementaire paritaire (ACP-EU) tenues du 25 octobre au 2 novembre 2022 à Maputo-Mozambique.

Les Conseillers nationaux Dr Alpha Abdoulaye DIALLO, Président de la Commission Affaires Économiques et Développement Durable, Mme Tiguidanké TRAORE, Vice-présidente de la Commission Affaires Étrangères, Mme Fatoumata Lamarana BAH, M. Ahmed Tidiane SYLLA et M. Aboubacar Sidiki KEITA, Directeur des Relations Interparlementaires et de la Coopération, ont représenté l’Afrique de l’Ouest Francophone à cette rencontre.

2. De la 4ème assemblée générale de l’organisation africaine du comité des parlementaires pour l’audit des comptes publics tenue à Monrovia capitale de la République du Liberia.

La délégation guinéenne a été conduite par la première vice-présidente du Conseil National de la Transition, Hadja Maimouna Yombouno.

Rencontre au cours de laquelle, la Guinée a réussi à intégrer le cercle fermé du bureau exécutif dominé par les pays anglophones à travers le Conseiller national Mohamed Kaba, Vice-Président de la Commission plan, finances et contrôle budgétaire du CNT. Seul francophone de l’instance dirigeante de cette organisation, il est désormais chargé de la gestion des finances et la trésorerie.

cnt-institution-2

3. De la 78ème assemblée générale de l’UPA

Des membres du Conseil National de la Transition (CNT) de la République de Guinée ont participé à la 78ème Session du Comité Exécutif et à la 44ème Conférence des Présidents d’Assemblées Parlementaires Nationales de l’Union Parlementaire Africaine (UPA), du 05 au 10 novembre 2022, à Victoria Falls (Zimbabwe).

Etaient présents à cet évènement de haut niveau, les Honorables Conseillers Nationaux, Pépé Roger Sagno, Président de la Commissions Défense, Sécurité et Paix, Saran Traoré, Rapporteur de la Commission des Affaires Economiques et du développement Durable et Asmaou Barry, Rapporteur de la Commission Réconciliation Nationale, Droit de l’Homme, Justice, Communication, Information et Affaires religieuses.

Au cours de cette rencontre, la délégation du CNT a discuté des points parmi lesquels: « la contribution des parlements dans la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent: comment atténuer les effets de ce fléau à travers la bonne gouvernance démocratique » d’une part, et sur « Les conséquences économiques et sociales du terrorisme sur les populations: comment accroître leur résilience », d’autre part.

Une occasion pour le Comité des femmes parlementaires de l’UPA d’échanger au tour du thème portant sur « Le rôle de la femme africaine dans la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent ».

4. De la 27ème conférence mondiale sur le climat à Charm-el-Cheikh en Égypte.

Des parlementaires membres de l’union interparlementaire (UIP) se sont réunis pour échanger sur des thématiques en lien avec la protection de dame nature.

Le Conseil National de la Transition est représenté par les Conseillers nationaux Mme Aissata Camara Vice-présidente de la commission Affaires Économiques et Développement Durable et M. Bangaly Chérif membre de la même commission.

Cette rencontre de haut niveau a porté entre autres sur :

– Le rôle important des parlementaires avec les outils législatifs dont ils disposent pour faire avancer les accords de Paris ;

– L’importance de l’investissement dans la capacité des parlements et le soutien pour avoir des résultats positifs dans l’atténuation des températures ;

– La responsabilité commune, conjointe et multidimensionnelle des pays développés est indispensable et impérieuse dans le cadre de la mise en application de la convention de Paris ;

– La collaboration entre les parlementaires et les Nations Unies pour avancer vers les solutions écologiques et durables ;

– La mise en priorité des changements climatiques dans les agendas des parlements

« Quand le climat change, les lois doivent changer » ;

À la lumière de ce condensé, loin d’être exhaustif, il n’y a plus l’ombre d’un doute que la diplomatie parlementaire respire à plein poumon. Mieux, la Guinée retrouve sa place de premier plan au sein d’organismes parlementaires à travers le monde.

Une dynamique qui s’inscrit en droite ligne de l’une des cinq valeurs du CNRD, celle du repositionnement.

La Cellule de Communication du CNT


A propos de l'auteur :

224infos