En ligne (connectés) : 0 42

Siaka Barry bloqué à Dinguiraye, les Forces Sociales de Guinée s’indignent et condamnent (communiqué)

siaka-bloque-dinguiraye

Les Forces Sociales de Guinée s’indignent et condamnent  avec fermeté le traitement qui fut réservé au président du parti Guinée Debout Monsieur Siaka Barry, les 21 et 22 février 2019 respectivement à la rentrée de la ville de Siguiri et celle de Dinguiraye.

L’objectif de ce communiqué est de dénoncer un nouveau cas de non-respect des règles constitutionnelles. 

Pour rappel, les images et récits des médias qui circulent sur les réseaux sociaux, sites d'informations et d’autres citoyens riverains des zones font état des échauffourées occasionnant des blessés et dégâts matériels .Il s’agit d’un acte clair d’intimidation à caractère politique. Cela est inacceptable. 

Rappelons l’article 10 de notre Constitution :

« Tous les citoyens ont le droit de manifestation et de cortège. Le droit de pétition est reconnu à tout groupe de citoyens. Tous les citoyens ont le droit de former des associations et des sociétés pour exercer collectivement leurs droits et leurs activités politiques, économiques, sociales ou culturelles. Tous les citoyens ont le droit de s’établir et de circuler sur le territoire de la République, d’y entrer et d’en sortir librement ».

Le récit des faits perpétrés à l’encontre du cortège du président de Guinée Debout les 21 et 22 février démontre à nouveau la fébrilité du respect de la Constitution. Cela représente une menace grave pour l’Etat de droit et les principes démocratiques de base. 

Nous interpelons la hiérarchie de la police et de la gendarmerie, à mettre fin à l'instrumentalisation des Forces de sécurité de la République, et cesser d’obéir à des ordres délibérément illégaux des pouvoirs civiles. Les pouvoirs passent, mais l’Etat et la Nation demeurent. 

Les Forces Sociales de Guinée ne toléreront et ne laisseront passer aucune violation, peu importe l’entité concernée, car le droit est impersonnel et que tout groupe de citoyen peut être concerné à tout moment. 

Ensemble, unis et solidaires, nous vaincrons !

Conakry, le 22 février 2019

La coordination Nationale


A propos de l'auteur :

224infos