En ligne (connectés) : 0 52

Réaction de Papa Koly après sa nomination : « je ferai en sorte de mériter cette confiance »

papa-koly

Au lendemain de sa nomination à la tête du nouveau ministère de l’Hydraulique et de l’assainissement, Papa Koly Kourouma s’est confié à nos confrères de Guineematin.com, ce samedi matin.

L’ancien ministre devenu opposant, salue son retour aux affaires et se dit prêt à faire en sorte de mériter la confiance du président Alpha Condé.

« C’est un sentiment de réelle satisfaction qui m’anime aujourd’hui. Nous sommes près de 15 millions de guinéens. Si parmi tout ce beau monde le chef de l’Etat vous fait confiance et qu’il vous renouvelle sa confiance, vous ne pouvez qu’être satisfait. Parce que la première fois on peut dire qu’il s’est trompé, mais la seconde fois c’est muri. Donc, c’est ce sentiment-là qui m’anime aujourd’hui. Et surtout la tâche qu’il m’a confiée, qui est celle de de donner de l’eau aux Guinéens et d’assainir le cadre de vie des Guinéens. J’estime que le défi est grand mais si parmi tous les Guinéens c’est moi qu’il a choisi pour faire ce travail, je me dis que je bénéficie de toute sa confiance, et je ferai en sorte de mériter cette confiance ».

Papa Koly Kourouma retrouve ainsi un pouvoir qu’il a vigoureusement dénoncé depuis qu’il a rejoint l’opposition, après son départ du gouvernement. Aujourd’hui, il dit assumer ses critiques et promet de travailler de manière à changer ce qu’il a dénoncé hier.

« Quand on est dans l’opposition, c’est pour critiquer le gouvernement. On ne va pas dans l’opposition pour saluer les bienfaits du gouvernement. Et quand on est dans l’opposition, on assume. Donc, ce que j’ai fait comme critiques, je l’assume. Maintenant, quand vous critiquez quelque chose et qu’on vous dise de venir faire cette chose, il est hypocrite de refuser d’y aller. Donc, quand je serai à la tâche, les gens auront l’occasion d’apprécier ces critiques pour savoir si c’était fondé ou pas », a-t-il laissé entendre.

A rappeler que le nouveau ministre de l’Hydraulique et de l’assainissement a déjà été ministre de l’Energie et de l’Hydraulique avant d’être nommé ministre conseiller à la présidence de la République sous l’ère Alpha Condé. C’est ce poste qu’il avait quitté (même s’il n’a jamais démissionné) pour rejoindre l’opposition, dirigée par Cellou Dalein Diallo.

// Libreopinionguinee avec guineematin


A propos de l'auteur :

224infos