En ligne (connectés) : 0 21

CENI : l’opposition guinéenne unie contre le recrutement d’un opérateur technique

opposition

Les membres de l’opposition guinéenne ont organisé une conférence de presse ce mercredi, 12 juin 2019 à la maison commune des journalistes à Kipé dans la commune de Ratoma. L’objectif pour les partis de l’opposition était de dénoncer le recrutement d'un nouvel opérateur technique à la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Ils ont fait cette annonce dans une déclaration rendue publique lors de cette conférence de presse.

Les partis d’opposition l'UFR, l'UFDG, le PEDN, le parti FIDEL… tous sont désormais vent debout contre le nouvel opérateur technique que la CENI veut recruter. Les partis de l’opposition estiment que le président de la CENI Salif Kébé n’a pas respecté les procédures de l’appel d’offres pour un operateur technique.

« En effet, dans le cadre de cet appel d’offres le Président de la CENI, a engagé des pourparlers avec un certain nombre de sociétés susceptibles de fournir l’expertise demandée, en violation flagrante du Code des Marchés Publics. Il  en est de même de la violation des engagements pris par la CENI concernant la concertation avec les parties prenantes au processus électoral. Nous avons noté que la procédure de recrutement a été lancée sans information au préalable des partis de l’opposition politique… Cette procédure initiée de manière informelle et opaque  a abouti le lundi 10 juin 2019  à l’ouverture des plis des 5 sociétés qui ont finalement soumissionné  sur les sept (7) initialement  listées  par le Président de la CENI », a déclaré  Mohamed de l’UFR.

Les partis de l’opposition condamnent avec la plus grande fermeté cette démarche du président de la Commission Electorale Nationale Indépendante et prennent à témoin l’opinion  nationale et internationale des conséquences que cette démarche pourrait engendrer dans notre pays.

« En dépit de plusieurs  alertes sous formes de mise en gardes faites au Président de la CENI, celui-ci a obstinément poursuivi sa démarche au mépris des règles élémentaires de transparence. Face à cette situation d’une exceptionnelle gravité qui évoque  pour nous de mauvais souvenirs, les partis de l’opposition politique condamnent avec la plus grande fermeté les comportements de la CENI et de son  Président, Me  Amadou Salif Kébé. Les Partis de l’Opposition Politique prennent  l’opinion nationale et internationale  à témoin et rendent  personnellement le  Président   de la CENI responsable des risques  qu’il fait courir  sur la crédibilité du processus électoral, gage de la stabilité et de la paix sociale dans notre pays », a ajouté l’opposition guinéenne par la, voix de Mohamed Tall.

N’Famoussa Siby pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos