En ligne (connectés) : 0 33

Covid-19 en Guinée : La police dans les gares routières pour sensibiliser chauffeurs et passagers

Baffoe

Le DG de la police nationale en tournée de sensibilisation dans les gares routières de la capitale. Ansoumane Camara Baffoé a rencontré les transporteurs des gares routières de Matam, Matoto et celle de Bambéto. Partout il a invité les chauffeurs et les passagers au respect des gestes barrières.

«Certaines viennent des États Unis, de la France, de l'Allemagne, de l'Angleterre directement, ils prennent l'avion, le lendemain, ils prennent la voiture ici pour aller au village. Ils peuvent être malades sans se rendre compte. Si vous ne les testés pas, ils ne vous présentent pas les testes de négativité, vous les embarqués par ce que vous voulez défier l'état vous transportez la maladie à tous les vieux et jeunes du village », dit Baffoé.

Éviter la propagation de la covid 19 et le virus Ebola à l'intérieur du pays est la préoccupation actuelle des autorités. Le DG de la police annonce la mise en place des postes de contrôle au niveau des sorties de Conakry.

Partout où l'équipe du DG est passée le syndicat des transporteurs a réitéré son engagement à accompagner le gouvernement dans la riposte contre cette pandémie. Ils ont profité de cette rencontre pour expliquer leurs préoccupations.

Baffoe-2

«Nous sommes à sa disposition pour l'application stricte des mesures éditées par le gouvernement. Mais moi en ma qualité de transporteur, j'ai un souci, quelles sont les mesures d'accompagnement qu'ils ont prévues quand à la distanciation dans les véhicules? Je prends l'exemple sur un mini bus qui va à senko avec dix huit passagers maintenant il faut mettre comme ils disent neuf ou dix personnes », indique le syndicat.

Plus loin un conducteur explique :

«À la gare routière de Bambéto, le chauffeur quitte ici jusqu'à la ville pour chercher le teste. ça nous fait du mal nous demandons M. le directeur qu'il soit le messager au niveau du ministère », signal un conducteur.

Un autre detaille leurs difficultés rencontrées

«Que les nombres de place ont été réduits, rien n'a été augmenté au niveau du transport. Économiquement, ça joue sur nous les propriétaires et les chauffeurs », renchéri un autre conducteur.

Cette tournée de sensibilisation des transporteurs intervient au moment où la Guinée fait face à deux maladies très meurtrières la Covid-19 et Ebola.

Fatoumata Béavogui


A propos de l'auteur :

224infos