En ligne (connectés) : 0 32

Covid-19 : les gérants de Motels et autres lieux de loisirs tirent le diable par la queue

Maison

L'apparition de la pandémie de coronavirus en Guinée a impacté plusieurs secteurs d'activités génératrices de revenus dans le pays. C'est le cas chez les propriétaires des motels et autres lieux de loisirs.

La rédaction du site 224infos.org a fait une immersion dans le secteur des motels. La pandémie de coronavirus a opéré ce secteur. La clientèle se fait très rare. La raison évoquée par un tenancier d'un motel est l'état d'urgence suite à la Covid-19.

«Actuellement, à cause de la pandémie de Covid-19, les clients se font rares. On ne reçoit pas tout le monde et n'importe quel commentaire. Il ya des policiers qui circulent dans les quartiers en civil pour chercher les pièces qui travaillent. Nous, ici, si on ne te connaît pas ou que tu n'es pas un client fidèle on ne te reçoit pas. Il faut être prudent », a déclaré ce gérant de motel à Yattaya.

Par peur de représailles policières, les motels sont obligés de fonctionner dans la clandestinité. Une situation qui ne reste pas sans conséquence sur le chiffre d'affaires qui a augmenté.

«Les gens ont peur de venir actuellement. Avant on pouvait recevoir 30 à 50 clients par jours si ça ne travaille pas bien mais aujourd'hui ce n'est pas ça. On ne gagne pas comme avant c'est juste pour vivre », indique à nouveau le gérant.

Les gérants de motels et autres lieux de divertissement tirent le diable par la queue en cette période de Covid-19. Raison pour laquelle notre interlocuteur interpelle les autorités en place.

«Quand tu regardes, il y a des lieux qui travaillent bien même et nous on dit de fermer. C'est grave. Coronavirus est fini en Guinée il y a longtemps. On doit libérer tout maintenant les gens souffrent », dit le gérant d'un motel à Yattaya.

Il faut noter que le gouvernement guinéen garantit toujours l'état d'urgence sanitaire. Mais des manifestations politiques de soutien au président Alpha Condé sont aujourd'hui au palais du peuple malgré la Covid-19. Une situation incompréhensible pour plusieurs guinéens.

N'Famoussa Siby


A propos de l'auteur :

224infos