En ligne (connectés) : 0 21

Résolution contre les coordinations régionales : Le RAJGUI salue l’initiative

Sekou-Dore

La résolution prise par l’assemblée à l’endroit des coordinations est diversement appréciée selon les milieux. Pour Sékou Doré, coordinateur national du Réseau Afrique Jeunesse de Guinée (RAJGUI), l’initiative est salutaire car selon lui, aujourd’hui les autorités traditionnelles ont laissé leurs rôles, renoncé à leurs fonctions sociales et traditionnelles pour s’engager dans la politique et dans la gestion des affaires administratives et exécutives. Un acte qu’il juge anormal.

«  A mon avis, c’est une très bonne initiative. La balle est dans le camp du gouvernement de prendre les dispositions utiles afin que cela soit une réalité dans notre pays parce que les coordinations bien sûr ont une fonction très importante dans la tradition africaine et guinéenne, un rôle capital mais il est important que ce rôle soit cadré, définit pour éviter qu’ils débordent et qu’ils se mêlent dans la politique et dans les affaires exécutives 》, a expliqué le coordinateur du RAJGUI.

Pour Sékou Doré, il est temps que les coordinations nationales se limitent seulement aux fonctions et rôles qui leur sont attribués sans se mêler de la politique. A ceux qui sont contre, il explique qu’il faut leur faire comprendre la nécessité de cadrer ces coordinations pour éviter au pays le pire comme récemment à Macenta.

« Nous, nous interpellons les autorités et nous allons veiller au grain pour que cette décision soit effectivement prise au niveau des autorités gouvernementales. C’est-à-dire essayer de faire une réunion avec les coordinations, tenir des ateliers de formation et d’orientation pour définir en terme de conduites et de feuilles de route, ça permettrait de ramener la paix dans la cité et que chacun s’occupe de ses affaires. La société civile veillera au grain pour l’application correcte de la proposition de l’assemblée nationale », a-t-il confié.

Pour rappel, à Macenta, plusieurs arrestations et cas de décès ont été enregistrés récemment en marge de l’intronisation du nouveau patriarche.

Elisabeth Zézé Guilavogui


A propos de l'auteur :

224infos