En ligne (connectés) : 0 70

Manque de petites coupures de billets de banque : une source d’altercations entre chauffeurs et passagers

Monnaie-1

La rareté des petites coupures notamment les cinq cent francs est souvent source de conflits entre les conducteurs et passagers, ils sont nombreux de taxis qui se plaignent de cette situation Seydouba Soumah conducteur déplore cela.

« Auparavant on avait les problèmes de monnaie mais maintenant c’est les monnaies de cinq cent qui nous fatiguent beaucoup, il y’a des personnes qui montent dans les taxis alors qu’ils ont deux mille francs pour un seul tronçon c’est pourquoi on signal qu’on n’a pas cinq cent francs de monnaie. Aujourd’hui tu peux avoir des billets de deux mille francs, trois mille francs et dans ça on ne trouve aucun billet de cinq cent francs seulement des gros billets de mille francs et de deux mille francs », dit-il.

A Conakry chaque tronçon Coûte mille cinq cents francs pour éviter tout problème entre les conducteurs et passagers au niveau de la monnaie, ce conducteur invite les autorités de créer les billets de mille cinq cent francs guinéens.

Monnaie-2

« Je demande donc à l’Etat de payer les fonctionnaires guinéens avec les billets de cinq cent francs ou de faire un billet de mille cinq cents parce que les tronçons à Conakry c’est à mille cinq cent, ça peut nous faciliter le travail », indique t-il.

S’exprimant sur le même sujet ce passager fustige la malhonnêteté de certains chauffeurs qui refusent de rendre la monnaie au passager prétextant ne pas avoir des petites coupures, Tolno marcel demande aussi à l’état de multiplier les petites monnaies. Pour cet autre taxi maitre en plus du manque de la coupure des billets de cinq cent, le manque de route est aussi l’une des causes de la souffrance des populations, Babemba bah demande à ce que les petites coupures de cinquante et cent francs reviennent afin d’alléger leurs souffrances.

Monnaie-3

« Il y’a des chauffeurs aussi qui se comportent très mal dans la circulation à cause de la monnaie, des fois il y’a certains chauffeurs il peut avoir la monnaie avec eux mais une fois monté dans la voiture ils disent qu’il n’y a pas de monnaie juste pour en bénéficier au moins les cinq cents francs vous voyez non donc je fais un appel aux autorités de venir en aide », dit ce jeune.

« C’est monnaie qui manque y’ a pas monnaie, s’il y’a pas monnaie c’est difficile hein est ce que tu comprends, la route aussi est mauvaise, il n’y’ a pas de route ni de monnaie, y’a pas l’argent ici faut aller, qu’il envoie les monnaies de un franc, deux franc etc… », Souligne cet autre.

A noter que les responsables de la structure syndicale des transporteurs de Lambanyi ont refusé de se prononcer sur le sujet prétextant avoir des problèmes plus importants à gérer.

Décryptage Kadidiatou Keita


A propos de l'auteur :

224infos