En ligne (connectés) : 0 42

GUINÉE : Après 5ans d'exil, Moussa TataKourou Diawara va rentrer au pays, voici son message aux compatriotes guinéens !

Moussa Tatakourou : Retour au bercail

Bonsoir chers compatriotes...

Comme vous devez le savoir sans doutes, à l'état civil, je suis Moussa Tatakourou Diawara ; citoyen Guinéen qui a fait un peu plus de cinq (5) ans d'exil en France.

J'ai décidé de m'adresser à vous ce soir avec beaucoup d'émotions. Rien ne fait plus plaisir que de se rendre compte à l'évidence que notre combat pour les causes nobles est reconnu à sa juste valeur. J'ai, depuis longtemps, avec beaucoup d'autres Guinéens de l'intérieur et de l'extérieur , engagé et mené un combat pour la démocratisation de notre cher pays ,la Guinée. Ce combat n'a pas été facile, une seule seconde mais le patriotisme a toujours su prendre le dessus sur les pressions de toute sorte. La famille, les amis.es ,les compagnons et autres connaissances ; tous demandaient incessamment que je cède pour mon propre bien parce qu'ils craignaient que quelque chose de grave ne m'arrive d'autant plus que j'étais en mal avec les dignitaires du régime Condé déchu à cause de mes prises de positions. Pour le pays ,comme d'autres compatriotes, j'ai jamais courbé l'échine .

Depuis le coup libérateur (coup d'état) du CNRD, le 5 septembre dernier auquel nous avons tous assistés, mon téléphone n'a cessé de crépiter . Mon combat de toutes ces années ne cesse d'être reconnu par plus d'un compatriotes. Les congratulations et encouragements se bousculent. J'ai été et je suis tendrement et foncièrement ému. J'en suis encore fier de tout ce que j'ai mené jusqu'ici comme combat pour le bien de la patrie et si c'était à refaire; pour le bien de tous ,je le referai avec joies interminables.

Chers compatriotes, grâce à cette libération à la tête de laquelle se trouvent le Colonel Mamady Doumbouya et le CNRD, je rentre demain au bercail après plus de 5 ans d'exil du côté de la France. C'est le temps et le lieu pour moi de remercier avec toutes mes forces les autorités françaises pour leur hospitalité durant toutes ces années . Je n'ai connu aucune forme de restriction ; aucun de mes droits n'a été, ne serait-ce qu'une seconde, aliéné. Ces remerciements vont également à l'endroit de tous les compatriotes qui ont eu foi en mon combat ; en notre combat.

Dorénavant, tous ,nous devons nous tourner vers l'essentiel ; c'est à dire, une réconciliation sincère dont le principe est basé sur le pardon. Et parlant de pardon, je voudrais exhorter les nouvelles autorités à tenir compte de leur parole de départ : "LA JUSTICE SERA LA BOUSSOLE QUI ORIENTERA TOUS LES GUINÉENS" . Pour moi ,la justice sert à deux choses importantes, pertinentes et essentielles que sont : "LA RÉPARATION ET LA PRÉVENTION" . Il faudrait donc que lumière soit faite sur toutes les crimes afin que les victimes reposent en paix.

Chers compatriotes, je ne saurais terminer cette allocution verbale sans prendre le temps de présenter des excuses sincères à tous ceux qui ont été offensé par mes propos ,mes prises de positions qui étaient pourtant nécessaires pour le bonheur de tous . Je m'en excuse foncièrement au près de chacun et de tous .
Le seul fait de me faire à l'idée que je vais fouler le sol de mes ancêtres pour la première fois depuis mon exil forcé, je me sens aux anges. Je me dis que ces années de combat me rendent fier de moi-même.

Pour vous dire vrai, j'ai subi des atrocités ; des pressions hors du commun qu'aucun de vous ne peut s'imaginer. Cependant, force est de reconnaître qu'aucun sacrifice n'est énorme pour la Nation.

Unissons nos forces pour bâtir un futur proche radieux pour notre peuple. Nos différences doivent être pour nous des opportunités de progrès car ,c'est ensemble, main dans la main que nous réaliserons l'idéal que nous nourrissons pour ce pays qui n'a que trop souffert.

Rendez-vous demain à 17h 45 à l'aéroport de Conakry inshallah.

Citoyen optimiste de Guinée...

Moussa Tatakourou Diawara


A propos de l'auteur :

224infos