En ligne (connectés) : 0 26

Décès de M'mah Sylla violée par des médecins : Son père, dévasté et en colère, souhaite que justice soit rendue.

Papa de Mmah Sylla, dévasté et en colère, souhaite que justice soit rendue

M’Mah Sylla, la jeune fille de 25 ans qui avait été droguée puis violée par des médecins dans une clinique au quartier Enta dans la banlieue de Conakry est décédée tard hier samedi 20 Novembre 2021 en Tunisie où elle a été évacuée pour des soins intensifs.

Cette annonce a été faite par l'ONG «Mon enfant ma Vie» sur sa page Facebook. Joint ce dimanche, le père de la victime, celui-là qui était à ses chevets lorsqu'elle était admise à l'hôpital Ignace Deen est dévasté par la nouvelle de la disparition de sa fille.

« Je suis dévasté et en colère, mais je ne sais quoi faire ou quoi dire parce que au vu de la situation, je ne peux rien maintenant puisque ma fille est décédée. Je ne peux que me remettre à la volonté de Dieu, aux bonnes volontés mais surtout aux nouvelles autorités pour qu'elles puissent me sortir de cette situation. Ma fille était mon seul espoir, c'est-elle qui faisait tout pour moi et si aujourd'hui elle me quitte dans cette situation que vous connaissez, je ne peux que me remettre à la volonté de Dieu et des autorités afin de m'aider»  a plaidé M. Sylla au bout du file de notre reporter 224infos.

A rappelé que M’mah Sylla avait été victime de viol par des médecins, puis enceinté après avoir été droguée. Elle a été par la suite opérée par ces derniers dans le but de pouvoir l'avorter, un processus qui ne leur réussira pas.

Prise en charge par une ONG et l'Etat guinéen, M'mah Sylla fut évacué en Tusinie pour des soins intensifs et c'est la suite de sa 7ème intervention chirurgicale qu'elle a succombée. Les présumés auteurs et leurs complices avaient été arrêtés et présentés par la Brigade de Personnes Vulnérables de.la Belle-Vue et sont incarcérés depuis plusieurs semaines à la maison centrale de Coronthie.

Le gouvernement dans un communiqué a instruit le Ministère de la justice afin d'accélérer les enquêtes pour vu que les présumés auteurs soient punis à la  hauteur de leurs forfaitaires.

En attendant, une petition a été lancée pour que justice soit rendue : https://www.change.org/p/premier-ministre-justice-pour-m-ma-sylla-stop-au-viol

Moussa Timak, pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos