En ligne (connectés) : 0 23

Actualité Sociopolitique : « Aujourd'hui nous pensons que l'armée ne devrait pas venir sur le terrain, mais c'est un mal qui est nécessaire » a laissé entendre Sr Ibrahima Sory Diallo.

ibrahima-sory-adc-boc

La réquisition de l'armée lors de la manifestation du mercredi et la menace du ministre Mory Condé de retirer l'agrément aux partis politiques qui organisent les manifestations violentes font couler beaucoup d'encres et de salive.

Le président du parti ADC BOC salut la réquisition de l'armée pour sécuriser les populations, par contre Dr Ibrahima Sory Diallo demande au ministre Mory Condé de revoir sa copie et aux forces vives de changer de stratégie pour éviter désormais des cas de morts et destruction des biens publics et privés.

Selon Dr Ibrahima Sory Diallo président du parti ADC BOC, l'armée a été réquisitionnée mercredi sur l'axe pour éviter de compter encore le nombre de morts comme d'habitude

« L'arrivée de l'armée a qu'à même maîtrisé la situation pour nous éviter encore de compter les nombre de morts. Et aujourd'hui nous pensons que l'armée ne devrait pas venir sur le terrain, mais c'est un mal qui est nécessaire, raison pour laquelle nous avons salué la venue de l'armée et qu'il n'y a pas eu de bavures » a expliqué Dr Ibrahima Sory Diallo président du parti ADC-BOC.

Le président de ADC-BOC se dit indigné par les propos du ministre Mory Condé, qui menace désormais de retirer l'agrément aux partis politiques qui appellent à la manifestation violente.

« Pour retirer l'agrément d'un parti politique, il ya tout une procédure. Simple dire que je manifeste ne peut donner droit à un simple ministre de retirer parceque la manifestation est un droit constitutionnel. Ce qu'il n'a pas utilisé tous les moyens. Il faut continuer la décision de menace à un politicien ne fera qu'aggraver la situation parcequ'aucun parti politique ne va accepter d'être muselé, on ne va pas nous museler et on ne va pas nous empêcher de jouir de nos droits. Et des mots va t-en guerre ne peut pas venir d'un département. Vous ne pouvez pas du tout retirer l'agrément de quelqu'un et une simple structure informelle dissout aussi vous n'avez pas pu maîtriser cette structure. Si vous rentrez en conflit avec les partis politiques, vous compliquez les choses » a affirmé le président du parti ADC- BOC.

Si certains réclament aujourd'hui le retour des PA sur l'axe, pour assurer la sécurité des commerçants et citoyens de la commune de Ratoma, Dr Ibrahima Sory Diallo lui propose la mise en place des projets d'insertion socioprofessionnelles afin de permettre aux jeunes de l'axe de subvenir à leurs besoins quotidiens au lieu de se laisser toujours manipuler par les politiques.

Habibatou Binta Diallo pour 224infos.


A propos de l'auteur :

224infos