En ligne (connectés) : 0 24

Kankan : Le calvaire incessant des personnes atteintes d'albinisme

 Président de l'Association des Personnes Atteintes dAlbinisme dans le Nabaya, M. Antoine Tolno

Dans la commune urbaine de Kankan, en Guinée, la transition dirigée par le Général Mamadi Doumbouya semble ne pas épargner les personnes atteintes d'albinisme, malgré les espoirs suscités.

Lors d'une entrevue avec notre correspondant régional de 224infos.org, le président de l'Association des Personnes Atteintes d'Albinisme dans le Nabaya, M. Antoine Tolno, alias Tony Prince, a dressé un tableau sombre de la situation des couches vulnérables, déplorant le non-respect de nombreuses promesses de protection et de prise en charge.

« Les personnes atteintes d'albinisme, tout comme le reste de la population guinéenne, ont été déçues par cette transition. Les attentes, notamment en ce qui concerne la prise en charge des malades et des victimes de ségrégation, n'ont pas été satisfaites. Malgré les discours prometteurs du président et de certains membres du gouvernement, aucun changement significatif n'a été observé. Nous avions espéré un nouvel espoir pour les personnes vulnérables, mais malheureusement, ces espoirs ont été déçus», explique M. Tolno.

Pendant cette période de canicule exceptionnelle, les personnes atteintes d'albinisme endurent un calvaire supplémentaire.

« À Kankan, avec cette canicule, les personnes atteintes d'albinisme souffrent davantage. Contrairement aux autres, nous ne pouvons pas nous exposer au soleil intense sans subir de graves brûlures et blessures. Certains se retrouvent enfermés chez eux, mais même là, les difficultés persistent. Il est difficile de subvenir à nos besoins fondamentaux», ajoute-t-il.

Les parents d'enfants albinos sont également désespérés, cherchant en vain un soutien auprès des autorités locales.

« Nous attendons un gouvernement qui tienne ses promesses. Nous demandons une prise en charge effective et la création d'emplois pour les personnes atteintes d'albinisme instruites mais limitées dans leurs possibilités. Les autorités de la transition doivent accorder une attention particulière à notre situation, non seulement dans la capitale, mais aussi dans les régions reculées du pays», lance un appel désespéré M. Tolno.

En attendant, les personnes atteintes d'albinisme continuent de faire preuve de patience, espérant un changement qui tarde à venir.

Facely Sanoh pour 224infos


A propos de l'auteur :

224infos