En ligne (connectés) : 0 18

Tabassage mortel d'un présumé voleur à Kankan : Un suspect arrêté par la police

kankan-commissaire-fode-soumah

Il y a quelques jours, dans le quartier Banankoroda, près de la grande gare routière « Bada », un événement tragique a conduit à la mort d'un jeune homme suspecté de vol. Kéléti Konaté, un jeune homme d'une vingtaine d'années, a été battu à mort par deux individus. Les agents de sécurité ont réussi à arrêter l'un des agresseurs.

Selon le commissaire principal Fodé Soumah du commissariat urbain du quartier Koriallen, l'incident a été signalé tôt le matin :

« Avant-hier, aux alentours de 3 heures du matin, un de nos agents a amené un homme nommé Fodé Camara. Il nous a informés que Camara avait torturé et grièvement blessé un autre homme, retrouvé dans un état critique près de la gare routière. Nous avons immédiatement constitué une équipe et nous nous sommes rendus sur les lieux. La victime a été transportée à l’hôpital régional, où elle a reçu des soins. Malgré les efforts des médecins, il parlait difficilement et son état s'est rapidement dégradé. »

Lors des interrogatoires, Fodé Camara a expliqué que Kéléti Konaté avait tenté de voler de l'argent dans son camion vers 22 heures. Après l'avoir attrapé, Camara a fait appel à son ami, Kollo Kollo. Ensemble, ils ont ligoté et battu Kéléti Konaté de 22 heures jusqu'à 5 heures du matin. Réalisant la gravité de la sit/uation, ils ont tenté de l'emmener dans une clinique locale. Toutefois, le personnel médical a refusé de le prendre en charge en raison de la gravité de ses blessures. Ils ont alors ramené la victime au point initial.

« C’est dans ces conditions qu’un de nos agents a appréhendé l’un des agresseurs et l’a conduit ici », a précisé le commissaire Soumah.

Le lendemain, les médecins ont informé les autorités que Kéléti Konaté avait succombé à ses blessures.

Le procureur a ordonné la poursuite des recherches pour retrouver Kollo Kollo, qui est actuellement en fuite, et a instruit d’engager une procédure pour homicide involontaire contre les deux suspects. Fodé Camara, sur le point d’être déféré à la maison centrale, nie les faits mais plaide des circonstances atténuantes en vue de son procès.

Facely Sanoh pour 224infos


A propos de l'auteur :

224infos