En ligne (connectés) : 0 25

Secteur de la sécurité : la police veut mettre un terme aux embouteillages dans ce mois de ramadan

police-embouteillage

Le ministère de la sécurité et de la protection civile a organisé un point de presse ce jeudi, 16 mai 2019 dans les locaux de la direction. L’objectif de cette rencontre était de mettre à la disposition de l’opinion publique des dispositions prises par les services de sécurité dans ce mois de ramadan afin de faciliter la mobilité des citoyens et de la circulation.

Dans sa déclaration, le porte parole de la police,  général Mamadou Camara a expliqué les raisons des embouteillages dans ces derniers temps à Conakry. Selon la police, le stationnement fantaisiste des porteurs est l’une des causes des bouchons, notamment dans la commune de Kaloum.

« C’est avec amertume que le ministre de ka sécurité et de la protection à travers la direction générale de la police nationale, a malheureusement constaté l’occupation anarchique des routes principales, secondaires et tertiaires tant à Kaloum que dans les autres villes de la capitale.  Dans la commune de Kaloum, les routes secondaires et tertiaires sont obstruées par les stationnements fantaisistes et anarchiques des engins de tous types mais aussi et surtout par des agrégats et autres matériaux de constructions déversés çà et là. Les artères principales et secondaires des autres communes de la ville de Conakry n’échappent pas cette réalité. Des camions remorques et autres véhicules en stationnement rétrécissent et parfois obstruent même la chaussée », dit le porte parole.

Poursuivant, général Mamadou Camara n’a pas manqué de dénoncer les comportements de certains agents de la sécurité qui jouent également un rôle dans la pérennisation des embouteillages.

« La direction générale de la police nationale n’occulte pas aussi le mauvais comportement et l’inexpérience de certains agents de la sécurité routière. Voilà quelques faits qui sont à l’origine des ralentissements récurrents de nature à créer des embouteillages sur les artères principales secondaires et tertiaires de la ville de Conakry ces derniers temps », ajoute le porte parole de la police.

C’est pourquoi, la direction générale de la police nationale met en garde les agences qui seront pris en flagrant de

«  La police nationale a pris la décision pour interdire toute action de contrôle inopiné pendant les périodes de ramadan, excepté des cas d’infraction avérée sur la chaussée de nature à créer des troubles ou des embouteillages », a indiqué le porte parle de la police nationale général Mamadou Camara.

Il faut signaler que tout agent des services de la police qui ne respect à la lettre ces décisions sera traduit devant un conseil disciplinaire.

N’Famoussa Siby pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos