En ligne (connectés) : 0 65

Ramadan : Mamadou Thug a organisé une rupture collective sous forme de débat pour thème « la place de l’art en islam »

thug

L’artiste humoriste Mamadou Thug a invité ce samedi, 1 juin 2019, plusieurs personnalités, activistes, amis, à une rupture collective du jeûne à son domicile. Une initiative qui vise la pérennisation des liens d’amitié et de fraternités existants entre les fideles musulmans et musulmanes qui ont pris part à cette rencontre.

Cette initiative de Mamadou Thug avec sa structure Soudou Daardja Prod n’est pas à sa première. C’est la 5e année  que l’artiste humoriste œuvre dans ce sens afin de contribuer aux raffermissements des liens d’amitié entre les citoyens en  période du ramadan.

« Il est important de faire du bien pendant le mois de ramadan. Ce n’est pas la première fois je suis habitué à le faire, je pense que c’est la cinquième fois que j’organise des rencontres comme ça, pendant le mois de ramadan…c’est le moment de faire un sacrifice au nom de ma boite, au nom de mon équipe qu’on se retrouve, qu’on se dise beaucoup de chose ensemble et ça raffermie les liens d’amitié », dit Mamadou thug.

mamadou-thug-debat-lart-islam

Pour cette 5e année, la rupture a été précédée par un débat islamique avec pour thème « la place de l’art en islam ». Un thème qui a été largement débattu par les conférenciers.

« Cette année on a voulu explicité un peu les choses afin de faire précéder la rupture par un débat. Un débat qui concerne les artistes parce qu’aujourd’hui, il n’est pas artiste qui le veut mais que des gens informés qui peuvent s’arrêter  sur des écritures et du coran qui peuvent dire oui, les arts ont de la place dans le coran. Etre un artiste en islam ce n’est pas être en contradiction avec ce que Dieu veut, tu ne peux pas te larguer la poitrine oui je suis un artiste et puis tu te soul la gueule, tu fais du n’importe quoi après c’est ne pas respecté les prescriptions de l’islam », ajoute Mamadou Thug.

dora

Aboubacar Koita, un activiste de la société civile guinéenne un des conférenciers, exprime toute sa satisfaction à l’organisation de cette séance d’échange entre les frères en islam.

« Les frères musulmans se sont retrouvés sur invitation d’un autre frère pour qu’on vient se retrouver, échanger sur des questions purement islamique et éclairer la lanterne des citoyens par rapport à ces thématiques là qui sont complexes  et difficile dès fois à comprendre.  Et faire la rupture. Je pense qu’il n’ ya pas meilleure occasion que ça.  Nous avons un sentiment de joie, nous sommes très content d’avoir pris part à ce rendez vous purement religieux et spirituel », a laissé entendre Aboubacar Koita.

mamadou-thug-lart-islam

N’Famoussa Siby pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos