En ligne (connectés) : 0 17

Syndicat : L’USTG dénonce le comportement d’Abdoulaye Sow et d’Aboubacar Soumah à Genève

USTG

L’Union Syndicale des Travailleurs de Guinée conduite par le secrétaire général Abdoulaye Camara a animé un point de presse ce jeudi, 11 juillet 2019  au siège de la structure dans la commune de Kaloum. L’objectif de cette rencontre était de mettre à la disposition des hommes de medias la vraie version de ce qui s’est passé à Genève entre eux et le camp d’Abdoulaye Sow en marge de la conférence internationale du travail. Ils accusent ces derniers de ternir l’image de la Guinée à l’étranger.

D’entrée, le secrétaire général adjoint Mohamed Lamine Camara a tenu à faire une précision. Pour lui, il n’existe pas deux USTG la seule structure reconnue est celle conduite par Abdoulaye Camara.

« Il faut que les guinéens et toutes les guinéennes sachent ce qui se passe dans notre pays par rapport à l’USTG dont on parle, parce que pour nous il n’y a pas deux USTG », dit-il.

Poursuivant, le secrétaire général Adjoint explique ce qui s’est passé entre les deux structures à Genève. Il indique que le camp d’Abdoulaye Sow est parti cherché une reconnaissance lors de cette conférence.

« On ne va pas à Genève pour reconnaitre une organisation. Les organisations sont déjà reconnues dans leurs pays respectifs avant qu’elles ne soient là. Les gens viennent avec une banderole de la Guinée où c’est écrit merci la CSI pour la reconnaissance mais nos amis français disaient les gens là viennent d’où ? Les gens étaient étonnés. Nous sommes allés les dire que ce n’est pas ici qu’on doit faire une reconnaissance,  vous faites honte à notre pays, à notre peuple. Voilà pourquoi Soumah et Abdoulaye Sow ont quitté et ils ont laissé les femmes là-bas », a déclaré le secrétaire général Mohamed Lamine Camara.

La querelle entre les structures syndicales en Guinée, doit cesser. C’est pourquoi le secrétaire adjoint Mohamed Lamine Camara invite le premier ministre Dr Ibrahima Kassory Fofana à s’investir afin de résoudre cette structure au sein des organisations syndicales car  il est le promoteur du dialogue social.

«  Je demande à Monsieur Kassory Fofana qu’il est le maitre du dialogue social dans le pays. Un problème quand il est là  de toutes les façons, il faut qu’on le résolve… Il ne peut exister deux structures du  même nom, dans un même  pays », signale le secrétaire général Mohamed Lamine Camara.

N’Famoussa Siby pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos